07/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Voici comment le Bébé Doc togolais a gagné: « fraude massive » selon un rapport confidentiel

AFP, Lomé – 06/05/05–« C’est dans ces régions que le taux de distribution des cartes d’électeurs est exceptionnellement élevé (80 à 95%), que le taux de participation est exceptionnellement élevé (80 à 99%) et que le score de M. Faure Gnassimbé est exceptionnellement élevé (75 à 95%) », précise l’auteur du rapport.

Un rapport confidentiel d’un diplomate de l’Union européenne estime qu’il y a « des présomptions de fraude massive » à l’élection présidentielle au Togo, a annoncé vendredi Radio France Internationale (RFI).

« L’analyse des données communiquées sur les listes électorales et l’observation menée à petite échelle par des missions diplomatiques à Lomé et en province, conduisent à constater de nombreuses irrégularités et à renforcer des présomptions de fraude massive », indique le rapport d’un diplomate européen, dont l’AFP a obtenue une copie.

« L’analyse des listes électorales fait apparaître un écart anormal entre le nombre d’inscrits et l’estimation de la population en âge de voter (+34% soit 900.000 électeurs présumés fictifs) », affirme le rapport.

« Ces écarts sont particulièrement importants dans les régions réputées favorables au parti au pouvoir (+75%, soit 440.000 électeurs présumés fictifs) », poursuit le document.

« C’est dans ces régions que le taux de distribution des cartes d’électeurs est exceptionnellement élevé (80 à 95%), que le taux de participation est exceptionnellement élevé (80 à 99%) et que le score de M. Faure Gnassimbé est exceptionnellement élevé (75 à 95%) », précise l’auteur du rapport.

« A contrario, sur Lomé, zone favorable à l’opposition, le taux de distribution des cartes d’électeurs est de 41% et le taux de participation de 35% seulement (390.000 électeurs inscrits n’ont pas voté ou n’ont pas pu voter) ».

« C’est une note que nous n’assumons pas. Il y a une seule position de la Commission européenne, c’est celle qui est exprimée par son responsable principal », a indiqué à l’AFP le porte-parole de la Commission européenne au Développement et à l’Aide humanitaire, Amedeu Altafaj, joint par téléphone.

« Ce n’est pas une note qui est passée par Bruxelles », a-t-il précisé. « On n’aurait d’ailleurs jamais requis une telle note de notre délégation à Lomé ».

Dans une déclaration vendredi, le commissaire européen au Développement, Louis Michel, « prend note de l’annonce des résultats officiels de l’élection présidentielle faite par la Cour constitutionnelle du Togo et de l’investiture de M. Faure Gnassingbé comme nouveau président du Togo ».

© 2005 AFP