26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La crise au Togo va créer un précédent pour l’Afrique, selon le président nigérian

ABUJA, 7 mars (XINHUANET) — Le président nigérian Olusegun Obasanjo a déclaré lundi que la crise au Togo allait créer un précédent pour l’Afrique et qu’il espérait que les dirigeants africains prendraient à l’avenir des actions fermes pour éviter que des événements similaires ne se reproduisent sur le continent.

« Nous espérons que l’expérience du Togo ne se reproduira pas en Afrique mais il y a des régions sur le continent où cela pourrait avoir lieu », a-t-il dit en réponse aux questions de délégués lors d’un atelier économique régional à Abuja.

Le Togo a sombré dans la crise suite à la mort en février de Gnassingbé Enyadéma qui avait présidé le pays pendant 38 ans.

La nomination par l’armée togolaise de son fils Faure Gnassingbé au poste de président n’a pas été acceptée par l’opposition et la communauté internationale.

Selon la Constitution du Togo, le président du Parlement devait devenir président intérimaire du pays mais les partisans de Faure Gnassingbe ont amendé le texte de manière rétrospective afin de rendre sa nomination légale. Tout cela a déclenché des affrontements meurtriers entre les manifestants et les forces de l’ordre.

Faure Gnassingbé s’est retiré et a promis des élections. Mais, pour le président nigérian, si l’armée togolaise avait réussi son coup d’Etat, cela aurait été une catastrophe pour toute l’Afrique.

« Par des mesures fermes et assurées, nous (les dirigeants africains) avons agi pour empêcher les militaires de faire ce qu’ils voulaient, ils ont essayé mais quand ils ont vu la volonté politique mobiliser la communauté internationale, ils ont dû abandonner », a déclaré M. Obasanjo.

« Je pense que personne n’osera refaire cela », a-t-il dit.