26/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le prêtre togolais Houndjame blanchi par la Justice à Detroit

De notre correspondant aux USA

Selon une dépêche de la chaîne locale No.4 de Détroit reçue dans la soirée de vendredi, le prêtre togolais Félicien Houndjamé accusé de viol aux USA a été reconnu non coupable de toutes les charges retenues contre lui.

Père Houndjamé, âgé de 43 ans, dont le procès pour viol a débuté lundi 26 août 2002, a exprimé toute sa gratitude à tous ceux qui ont prié pour lui durant son procès. Il a par ailleurs affirmé qu’il continuera à prier pour la femme qui l’a accusé de viol. Celle-ci n’est plus apparue au procès après sa déposition de lundi.

La délibération du jury commencée le jeudi 29 en soirée a duré quelques heures avant de donner son verdict : le Père Houndjamé est reconnu non coupable des charges retenues contre lui.

Au cours du procès, l’avocat de la défense a suggéré que la femme ait tenté de séduire le Père Houndjamé. Il a évoqué les nombreux courriers électroniques qu’elle lui a envoyés après le supposé viol et le fait qu’elle ait continué à porter les mêmes vêtements.

La défense a douté de la crédibilité de la victime. Elle affirma avoir gardé ses clés dans sa main au cours du viol et ensuite avoir reconduit le prêtre dans sa paroisse.

S’adressant aux membres du jury, Me Griem disait: “Pensez un seul instant à ce que vous auriez fait avec ces clés dans vos mains si quelqu’un était en train de vous violer. Les clés devraient vous servir de fusil.”

Des membres du jury s’exprimant sur la chaîne locale No 4 de Detroit ont confirmé leur doute de la véracité des faits relatés par la victime. Ce sentiment fut aussi relayé par l’avocat de la défense qui disait, toujours sur la chaîne 4, que Père Houndjamé et d’autres prêtres sont souvent injustement accusés de harcèlement et de viols.

Après le verdict, la paroisse d’Assumption Grotto a exprimé dans un communiqué le souhait de voir le chapitre de cet évènement clos. La paroisse a toutefois indiqué que Père Houndjamé demeurait suspendu en attendant le résultat de sa propre enquête, alors que de nombreux membres de la paroisse étaient présents au tribunal pour apporter leur soutien au prêtre.

Selon l’entourage du Père Houndjamé, ce dernier disait qu’il n’a pas encore pris de décision pour ce qui concerne son avenir au Diocèse. Mais à en juger par les rumeurs au sein de la communauté catholique de Grotto, le retour du Père Houndjamé à la paroisse serait souhaitable.

La rédaction letogolais.com