06/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Les religieux s’invitent dans le processus de réconciliation au Togo

PANA-25/08/07- Les chefs religieux du Togo, toutes confessions confondues, ont manifesté, venredi soir à Lomé, leur volonté de s’impliquer dans le processus de réconciliation dans le pays.

Dans une déclaration finale rendue publique à l’issue d’un séminaire de deux jours sur cette question, les religieux s’engagent à utiliser toutes les occasions de rencontres : culte, messe, prière, baptême, funérailles, mariage et fête traditionnelle pour « promouvoir l’esprit de pardon et de réconciliation ».

Ils ont, en outre, pris la résolution de publier dans un bref délai, un document cadre qui mobilise le peuple togolais dans le processus de pardon et de réconciliation.

Dans le souci de la réussite des prochaines élections législatives, ils ont suggéré la mise sur pied d’une commission interreligieuse de « pacification sociale » qui aura pour tâche de prêcher la paix, le pardon et la réconciliation à travers le pays.

Par ailleurs, les confessions religieuses ont recommandé un programme sur les médias, dans le but d’apporter des messages d’apaisement aux populations.

« Si les confessions religieuses, malgré leur différence, parviennent ainsi à s’asseoir autour d’une table pour élaborer un plan d’unité nationale, je reste persuadée que le défi auquel le peuple togolais est souvent confronté est désormais relevé », s’est réjouie Mme Massan Loretta Acouetey, ministre déléguée à la Présidence de la République, chargée de la Réconciliation nationale et des institutions ad hoc.

Elle a invité prêtres, prêtresses, pasteurs et imams à ne pas laisser faire le travail de leaders d’opinions « par des esprits mal intentionnés qui afffectionnent la distorsion et la cohésion ».

« Il est temps qu’un même son de cloche retentisse en tous lieux, partout et en même temps pour clamer l’union et la réconciliation de tous les fils et toutes les filles du Togo qui retrouvent le chemin des urnes dans la sérénité », a-t-elle ajouté.

Le séminaire, qui a regroupé une centaine de confessions religieuses du pays, jeudi et vendredi derniers, a été organisé par le ministère en charge de la réconciliation nationale sur le thème quelles implications des confessions religieuses dans le processus de réconciliation.

Il intervient dans le cadre du processus de réconciliation nationale et aussi pour un climat socio-politique apaisé dans la perspective des prochaines élections législatives, indique le ministère.

Lomé – 25/08/2007

Panapress