28/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

L’UFC contre la caution arrêtée pour la présidentielle au Togo

Paris, France (PANA) – L’Union des forces du changement (UFC) de l’opposant Gilchrist Olympio a dénoncé lundi à Paris la caution de 20.000.000 F CFA (environ 30.000 €uros) exigée pour tout candidat à la présidentielle togolaise du 1er juin prochain, estimant que ce montant est sans commune mesure avec les réalités économiques du pays.

« Ce montant est absolument irréaliste pour le Togo où le revenu annuel d’un habitant ne dépasse pas 200.000 F CFA (environ 300 €uros).

Dans toute la sous-région ouest-africaine, il n’y a que le Togo qui pratique un niveau élevé de caution tant pour les élections législatives que présidentielles », a déclaré à la PANA Jean- Pierre Fabre, secrétaire général de l’UFC.

Il a en outre affirmé que cette caution « exorbitante » vise uniquement à écarter des opposants au président Gnassingbé Eyadéma, au pouvoir depuis 1967…

« Le régime de Lomé va se prendre les pieds dans le tapis. Nous n’avons, pour notre part, aucune inquiétude pour la participation de notre candidat à cette élection. Car nous estimons que le critère de 12 mois de résidence permanente que l’autre partie agite n’est pas opposable à M. Olympio », a affirmé Jean-Pierre Fabre.

Le président de l’UFC, Gilchrist Olympio, avait, rappelle-t-on, annoncé le 28 mars dernier à Paris sa candidature à la présidentielle togolaise du 1er juin prochain, devenant ainsi le premier candidat déclaré de l’opposition au président Eyadéma.