28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Réaction du CAR à propos de la célébration du 13 janvier

La journée du 13 janvier pose incontestablement problème. Le problème ne se situe pas au plan émotionnel. Il va de soi que tout assassinat est condamnable quand bien même la victime serait un ennemi. On ne saurait donc admettre que le régime donne l’impression de se réjouir de l’assassinat de Sylvanus Olympio en organisant chaque 13 janvier des manifestations à allure festive.

A l’inverse il est humain que les compagnons de lutte, les proches, les amis et tous autres compatissants du défunt commémorent l’événement douloureux sous une forme ou une autre.

Mais, c’est précisément au niveau du passage étroit entre cet aspect humain ouvert à tous et l’aspect politique de la journée en question où se loge le problème. Car, ils sont un certain nombre de Togolais à penser à tort ou à raison que le 13 janvier est une journée de la victoire sur l’oppression, une journée de libération. Et ce cliché qui est le fondement du régime Eyadema a fortement marqué l’histoire socio-politique de notre pays.

Il aurait fallu que dès son installation, la Commission nationale de réhabilitation s’attèle au problème pour dire si l’image que la célébration du 13 janvier colle au feu Président Sylvanus Olympio est conforme ou non à la réalité, ou mérite en tout état de cause d’être gommée dans l’intérêt supérieur de la réconciliation nationale.

Il est dommage que la Commission ne l’ait pas fait et que la journée du 13 janvier divise à nouveau les Togolais.

Me Yawovi AGBOYIBO
Président National du CAR