03/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: 17ème manifestation du FRAC et message de Kofi Yamgnane

17ème manifestation du FRAC : la mobilisation continue

Comme tous les samedis à Lomé, la mobilisation du samedi 17 juillet 2010 pour contester la victoire de Faure Gnassingbé a été intense. Dans son intervention, Jean-Pierre Fabre est revenu sur la visite qu’il a rendue le jeudi 15 Juillet aux sinistrés des inondations dans le quartier Adakpamé. Après avoir décrit la condition de vie des habitants, il a déploré la défaillance de l’Etat et les amis de Gilchrist Olympio qui se rendent complices du système : Si on laisse le RPT au pouvoir, on risque de voir ces populations sous les eaux en 2011 (…) donc si certains veulent collaborer avec eux, on ne doit pas les laisser faire. Le professeur Aimé Gogué, dans son discours, a invité les parlementaires à exiger un audit des institutions de l’Etat ; il cite le cas du Fonds d’entretien routier (FER) qui a été victime de la gabegie de ses responsables.

Jean-Pierre Fabre a réaffirmé à la foule sa détermination Nous sommes résolus à poursuivre cette lutte. Me Abi Tchessa du PSR, de retour d’une mission à l’étranger est dans le même état d’esprit que Jean-Pierre Fabre. « Alors que le pays souffre intensément, ils ont paradé sur les champs Elysées le 14 juillet, ils sont aujourd’hui aux Evala, (fête traditionnelle en pays Kabyè) ». « Ils commettent des crimes électoraux, ils s’emparent indûment du pouvoir du peuple. Ils commettent des crimes sociaux et économiques et pourtant ce n’est qu’un petit clan. Nous disons : 2010, ça doit changer ».

Dans sa correspondance transmise à Sanvee Clifford, Kofi Yamgnane réaffirme son soutien à la lutte que mène le FRAC et annonce son retour imminent au pays pour renforcer la mobilisation. « OUI, je suis toujours dans le combat et je n’en démordrai pas tant que la mission que je me suis assignée n’aura pas vu son accomplissement total: le départ du pouvoir du RPT qui a trop fait souffrir le peuple togolais. Aujourd’hui, mon combat s’est déplacé sur d’autres fronts qui contribuent à leur manière à notre lutte commune. Continuons à travailler ensemble à la recherche d’une bonne sortie de crise. »

Kofi Yamgnane, avec l’ancien ministre de l’intérieur François Boko, a entrepris une série d’activités diplomatiques et des rencontres avec les togolais de la diaspora.

www.fabre-togo.com

Pour apporter votre soutien au combat du FRAC [CLIQUEZ ICI->http://www.fabre-togo.com/don.php]

———————————————————

Message de Kofi Yamgnane au FRAC : Inquiétude ?

Quelques Togolais inquiets de ne plus me voir aux marches, commencent à se poser des questions sur mon absence «prolongée» aux manifestations du FRAC. Ce questionnement est normal dès lors qu’il s’agit de concitoyens pour lesquels la situation économique, politique et sociale de notre pays est très préoccupante et qui comptent sur moi pour trouver une solution.

A tous ceux-là, je veux faire passer un message d’encouragement, de patience et même de persévérance. Dans tout conflit, on n’engage jamais tous les soldats sur un même front. Même pendant les guerres réelles, pendant que certains sont au front, d’autres sont à l’avant de la ligne pour percevoir et anticiper les mouvements ennemis; d’autres encore sont à l’arrière, dans la surveillance de l’évolution de la situation laissée par les combats; certains autres sont à la négociation pour trouver les appuis étrangers nécessaires à la sortie de conflit…etc. En clair et en langage populaire, «on ne met jamais tous ses œufs dans le même panier»

Je sais que les combattants sincères, ceux qui s’exposent à la brutalité d’un pouvoir aux abois, comprennent parfaitement cette stratégie. Je suis toujours avec vous par l’esprit, avant… mon retour imminent parmi vous.

Mais je sais aussi que parmi vous se glissent des plus malintentionnés ou des plus manipulateurs dont le seul objectif est de semer le trouble dans l’esprit des combattants de la liberté. A ceux-là, je dis de ne pas trop se faire d’illusion quant à la réussite de leur volonté de tenter de manipuler les esprits.

OUI, je suis toujours dans le combat et je n’en démordrai pas tant que la mission que je me suis assignée n’aura pas vu son accomplissement total: le départ du pouvoir du RPT qui a trop fait souffrir le peuple togolais.

Aujourd’hui, mon combat s’est déplacé sur d’autres fronts qui contribuent à leur manière à notre lutte commune. Continuons à travailler ensemble à la recherche d’une bonne sortie de crise.

Salut à vous tous et toutes, combattants et combattantes de la liberté!

Salut à vous, dignes fils et filles du Togo et de l’Afrique!

Kofi Yamgnane
dit TOUTOUTOU