09/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Faure refuse l’invitation au dialogue de Jean-Pierre Fabre

LTG-28/02/2014–« Le peuple togolais a aujourd’hui l’avantage de disposer d’une Assemblée nationale où les principaux courants politiques sont représentés … le cadre le plus indiqué pour débattre utilement des réformes envisagées conformément à l’esprit de l’Accord Politique global ». C’est la réponse de Faure Gnassingbé à l’invitation au dialogue de Jean-Pierre Fabre. Ce courrier daté du 25 février adressé au chef de file de l’opposition est une véritable dérobade.

Depuis 2006, le pouvoir peine à mettre en oeuvre les réformes préconisées dans l’APG signé lors du dialogue intertogolais. A l’heure où l’enjeu est la démocratisation du Togo, Faure Gnassingbé manifeste sa frilosité à l’idée de réformer le pays au risque de perdre le pouvoir hérité de son père le Général Eyadéma qui régenta le Togo pendant plus de 38 ans.

Intégralité de la lettre de Faure Gnassingbé à Jean-Pierre Fabre

Lomé, le 25 février 2014

Monsieur le Président de l’Alliance Nationale pour le Changement,

J’ai accusé réception de votre récent courrier demandant l’ouverture d’un dialogue pour discuter des réformes politiques. J’en prends acte.

Comme vous le savez, la constitution de la démocratie dans notre pys exige que chaque institution joue pleinement son rôle. Le peuple togolais a aujourd’hui l’avantage de disposer d’une Assemblé Nationale où les principaux courants politiques sont représentés. Elle offre ainsi le cadre le plus indiqué pour débattre utilement des réformes envisagées, conformément à l’esprit de l’Accord politique global.

J’ai instruit à cet effet le Premier ministre afin qu’il prenne les dispositions pour l’ouverture prochaine au sein de l’Assemblée nationale des discussions sur les propositions de réformes institutionnelles et constitutionnelles.

Le Premier ministre prendra attache avec vous dans ce cadre et restera à l’écoute de toutes bonnes volontés qui se manifestent.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de l’Alliance Nationale pour le Changement, l’assurance de ma considération distinguée.

Faure Essozimna GNASSINGBE