Mercredi 23 Juillet 2014

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Dossiers

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

Partenaires :




Togo: Memorandum de l'ANC sur le refus de Faure Gnassingbé de procéder aux réformes
Aujourd’hui, il y a lieu de constater que 10 ans après s’être engagé auprès de l’UE à organiser des élections locales dans un délai d’un an, le gouvernement togolais n’a encore mis en place aucun calendrier pour la tenue de cette consultation. Il y a également lieu de constater que 8 ans après la signature de l’APG, les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales préconisées, demeurent toujours lettres mortes, malgré les nombreux engagements pris par le gouvernement devant le peuple togolais, devant la communauté internationale, devant les Chefs d’Etat de la CEDEAO et, tout récemment, à la veille des élections législatives de juillet 2013, devant les Chefs d’Etat du Nigéria et de la Côte d’Ivoire, Goodluck Jonathan et Alassane Dramane Ouattara. Au total, il y a lieu de constater le refus obstiné du régime RPT/UNIR de réaliser les réforme politiques. Dans l’intérêt de la paix et de la réconciliation nationale, les populations togolaises appellent les partenaires du Togo, notamment, la CEDEAO et le G5 (France, Allemagne, USA, PNUD et UE), à aider le gouvernement et la classe politique togolaise à reprendre, dans un cadre structuré et transparent, le véritable dialogue politique recommandé au titre des 22 engagements et confirmé par l’APG

Lire l'article complet

................................REACTIONS ET COMMUNIQUES................................REACTIONS ET COMMUNIQUES................................

Togo: Jean Pierre Fabre et l'ANC en tournée dans la région des savanes   12-04-14
Togo : Remerciement suite à libération du commandant Olivier Amah   16-02-14
De la colonisation et du colonialisme endogènes : le cas du Togo   28-12-13
Togo: Marche pacifique du CST le vendredi 6 décembre 2013 à Lomé  01-12-13
Grandes marches des Dames de l’ANC 29 et samedi 30 novembre 2013 à Lomé  28-11-13

Les autres reactions...

DIVERS

 

DIASPORA

A propos de la création d'une armée panafricaine
Cette force panafricaine républicaine contribuera à prévenir et / ou à régler les conflits armés inter – et / ou intra-africains. Que dis-je ? Elle tendra même à rendre ces conflits mort-nés… La force panafricaine et républicaine des peuples étanchera notre lancinante soif de liberté, de Dignité, de paix, de stabilité dans nos cœurs et nos esprits. Tant de conditions requises par un envol socio-économique auto-référentiel, harmonieux, viable et durable. L’armée panafricaine républicaine se devra de se fonder sur la doctrine révolutionnaire chère à Jean Jaurès, à savoir celle d’un peuple entier en armes, pour défendre la patrie chaque fois que celle-ci se trouverait en danger. C’est, en effet, cette conception de la défense nationale que les Jacobins appliquèrent, que Jean Jaurès théorisera , et que la nation suisse a fait sienne depuis lors.
  Appel à candidature pour l'élection 2014 au poste du Comité de Pilotage du CMDT
Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 9 Juillet 2014 et la liste candidate doit parvenir à la Coordination Générale au siège au 81 Rue Général Leclerc 59320 HAUBOURDIN au plus tard le 09 juillet 2014 à minuit. Conformément aux statuts du CMDT, l'élection des membres du Comité de Pilotage se fait au Congrès du mouvement en assemblée générale statutaire parmi les propositions de liste de candidats au comité de pilotage . La liste candidate au poste du Comité de Pilotage conduite par une tête de liste comporte au minimum 9 noms et 22 au maximum. Chaque liste doit parvenir à la Coordination Générale au siège du CMDT au plus tard le 10 juillet 2014 à minuit.

POLITIQUE

 

POLITIQUE

Togo : Faure Gnassingbé aura-t-il le courage de dissoudre l’Assemblée Nationale ?
Adopté par la gouvernement le 16 juin 2014, le projet de loi portant révision constitutionnelle a été transmis à l’assemblée nationale, avec un additif sur le mode de scrutin à deux tours. A la suite d’un débat parlementaire aux allures de dialogue de sourds, le projet de loi vient d’être plié et (re) jeté dans les poubelles de la longue histoire des crises politiques. Le texte a été rejeté à l’unanimité des 62 députés UNIR/RPT auquel s’est ajouté 1 voix de l’allier UFC sur les 3 sièges que compte ce parti. pour le processus de démocratisation de Togo seules deux options s’imposent : - Soit le gouvernement ainsi désavoué par sa majorité démissionne, - Soit le président de la République prend la responsabilité de dissoudre l’assemblée rebelle.. Et si l’article 68 de la constitution en vigueur interdit à Faure Gnassingbé de dissoudre l’Assemblée au cours de la première année suivant l’ élection de celle-ci, il n’ y a plus long à attendre pour savoir si Faure Gnassingbé à l’intention de continuer à se moquer des togolais … et de la terre entière.
  Togo : Faure Gnassingbé et sa clique nous prennent pour des niais
Sous une intense pression de notre part – pression conjuguée avec celle de la communauté internationale – Faure Essozimna Gnassingbé va finir par convier nos combattants de la liberté à un « dialogue » mort-né. Mort-né parce que, à la vérité, notre roitelet n’a jamais voulu et ne voudra jamais accepter un réel dialogue qui puisse, de consensuelle manière, résoudre définitivement la « question togolaise » née le 13 janvier 1963 (!). Et pourquoi donc ? Tout simplement parce que Faure E. Gnassingbé n’est nullement de facture à se faire hara-kiri. D’ailleurs, Gilbert Bawara dira au cours dudit « dialogue » mort-né, que le RPT/UNIR, quant à ce qui le concerne, n’a point besoin de dialogue. De surcroît, répondant au Représentant de l’Union Européenne au Togo, Robert Doussey nous avait déjà prévenus, à savoir que le gouvernement togolais fera le dialogue, « mais non pas !!! pour faire plaisir à cette institution »… À bon entendeur, salut deux fois.

Editorial

A quoi servent les élections au Togo ?
Si, pour les togolais, élection doit toujours rimer avec négation de leur volonté et extinction de leur espoirs de changement, il y a lieu de se demander si le jeu en vaut encore la chandelle. Il y a lieu de se poser la question de la nécessité de convoquer une fois de plus un corps électoral pour le confondre avec de la chair à canon, dès qu'il veut y voir de plus près. Il importe aussi d'approfondir les motivations de ce personnel politique si particulier qu'a le Togo qui continue si allègrement de jouer le rôle que lui a attribué le casting: se présenter au garde-à-vous au rendez-vous des élections en agneau prêt au sacrifice.

POLITIQUE

 

POLITIQUE

Togo: l’opposition se mobilise pour de véritables réformes politiques
Trois jours de manifestations du Collectif « Sauvons le Togo » et de la Coalition Arc-en-ciel pour exiger les élections locales avant la présidentielle de 2015, les réformes constitutionnelles et institutionnelles ainsi la réforme du cadre électoral. Malgré la tension crée par le régime RPT/UNIR, tous les leaders de l’opposition togolaise ont affiché leur détermination à affronter en rangs serrés, ce régime dictatoriale qui perdure depuis cinquante ans. Ce samedi 28 juin 2014, lors du meeting final à la Plage du changement, c’est Jerry TA-AMA du NEET, qui le premier reconnait que « c’est cette union qui sera à la base de l’alternance politique en 2015 ». Olivier AMAH pense que « c’est la victoire qui se dessine et aucun Togolais n’a plus le droit de douter des leaders politiques de l’opposition qui connaissent parfaitement leur adversaire commun, le régime RPT/UNIR. Même son de cloches avec Abass KABOUA du MRC qui invite les concitoyens togolais à soutenir l’opposition qui seule pourra reconstruire ce pays après un demi-siècle de gabegie. « Maintenant, nous règlerons nous différends en famille. Cette union est le fruit d’une longue lutte et il importe de la préserver » a déclaré Patrick LAWSON. Selon Zeus Ajavon, « dès l’instant où nous sommes arrivés à rapprocher les deux blocs de l’opposition, je pense qu’il n’y a plus d’obstacle majeur à la victoire ». Pour clôturer les trois jours de manifestation, le Président National de l’ANC, Jean-Pierre FABRE «invite les Togolais à la mobilisation générale contre toute éventuelle manœuvre du régime qui viserait à garantir un troisième mandat à Faure GNASSINGBE. Cinquante ans, c’est trop ! Dix ans, c’est assez ! Nous ne permettrons plus un énième coup de force au Togo ».
  Togo/Incendies : Maîtres Bourdon et Beauthier défendent Jean-Pierre Fabre
Maîtres William BOURDON avocat au Barreau de Paris et Georges-Henri BEAUTHIER avocat au Barreau de Bruxelles assurent la défense de Jean-Pierre FABRE dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara. A la conférence de presse du 25 Juin 2014 à Lomé, maître William BOURDON affirme : « après étude du dossier d’inculpation de notre client, nous avons été accablés par le vide abyssal, le vide sidéral du dossier et par toute l’énergie déployée pour inculper Monsieur Jean-Pierre FABRE et tous les autres. Il n’existe aucun élément le reliant aux incendies. Alors notre tâche consiste à le défendre techniquement. Maître William BOURDON est à l’origine des plaintes déposées contre les Présidents Omar Bongo, Denis Sassou-Nguesso et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, dans l’affaire des patrimoines immobiliers et mobiliers en France des chefs d’Etat africains.

POLITIQUE

 

POLITIQUE

Togo : Le diagnostic de Yawovi Agboyibo sur le projet de loi relatif aux réformes constitutionnelles
J’ai pris connaissance des réformes constitutionnelles envisagées. J’ai le sentiment que le gouvernement après avoir tenté à maintes reprises d’enterrer les dispositions en attente d’application de l’APG, a finalement décidé d’en faire le deuil. La façon d’y procéder est surprenante. Elle sera tragique si le projet de révision constitutionnelle vient à être adopté avec la complaisance de l’opposition... Je pense que nous avons intérêt en tant qu’opposition à revoir la tendance à aborder la question de l’alternance en termes de personne. Il n’y a pas qu’un seul présidentiable au RPT/UNIR. Si le régime a conservé sans discontinuité le pouvoir depuis des dizaines d’années, c’est avant tout parce qu’il a tout mis en œuvre pour verrouiller les mécanismes d’organisation et de contrôle des élections ainsi que les institutions de surveillance et de régulation de la gouvernance des libertés publiques et des richesses nationales. à lire le projet de révision constitutionnelle, on constate que le gouvernement ne s’est nullement préoccupé de modifier les textes actuels régissant la composition et le fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), de la Cour constitutionnelle et des autres institutions dont dépendent le sérieux et l’issue des consultations électorales. La limitation du mandat présidentiel ne peut régler la question de l’alternance que si elle va de pair avec le déverrouillage du cadre électoral et institutionnel.
  Togo : Projet de loi adopté par le gouvernement relatif aux reformes institutionnelles ???
Article 59 nouveau: Le Président de la République est élu au suffrage universel direct et secret pour un mandat de cinq (05) ans renouvelable une seule fois. En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux (02) mandats. Le Président de la République reste en fonction jusqu'à la prise de fonction effective de son .successeur élu. Article 62 nouveau: Nul ne peut être candidat aux fonctions de Président de la République s'il - n'est de nationalité togolaise de naissance ;. - n'est âgé de trente cinq (35) ans révolus à la date du dépôt de la candidature ; - ne jouit de ses droits civils et politiques; - ne présente un état général de bien-être physique et mental dûment constaté par trois (03) médecins assermentés, désignés par la Cour Constitutionnelle; - ne réside sur le territoire national depuis douze (12) mois.

CARNET

 

DIASPORA

Faire part de décès de Mme HOUMEY Ayoko née APEDO-AMAH
La famille HOUMEY et la famille APEDO-AMAH ont la douleur de vous annoncer le décès de Mme HOUMEY Ayoko (née APEDO-AMAH) dite Sita Kokoyi. Décès survenu à Paris le 12/06/2014 dans sa 73e année. Ils vous prient de participer ou de vous unir d'intention aux obsèques qui auront lieu selon le programme ci-après: Mise en bière à l’hôpital Paul Brousse de Villejuif le 23 juin à 13h15. Les obsèques se dérouleront au Togo au Temple Méthodiste de Salem à Hanoukopé. Vendredi 27 juin 2014 (18h – 20H): Veillée de prières et de chants. Samedi 28 juin 2014 : 6h – 7h30 : Exposition du corps. 8H : Culte d’enterrement et de remerciements suivi de l’inhumation au cimetière municipal d’Adjido à Aného
  Togo : 3ème Congrès du Conseil Mondial de la diaspora Togolaise 12 et 13 juillet 2014 à Lille
3ème CONGRES DU CONSEIL MONDIAL DE LA DIASPORA TOGOLAISE Les 12 et 13 juillet 2014 à Lille (France) Espace Secours Populaire: 18-22 Rue CABANIS 59000 Lille Le Togo, notre Bien commun à tous ! Pour un Togo libre, démocratique et prospère, quel engagement renouvelé de la Diaspora ? Conditions de participation - Inscription obligatoire auprès du CMDT par mail au contact@cmdtogo.org ou sur le site internet : www.cmdtogo.org (suivre le protocole rubrique : inscription au congrès de Lille ou auprès de vos coordinateurs et personnes ressources de votre pays. Contacts téléphoniques: 00 33 681 107 432 et 00 33 645 640 440

LES ARTICLES PRECEDENTS

•  13/06/2014 - Je reviens juste du Togo !
•  12/06/2014 - Crise socio-politique au Togo: leGRAD appelle à la mobilisation de la société civile et des citoyens
•  06/06/2014 - Echec du dialogue politique au Togo: Mgr Barrigah esquive ses responsabilités
•  06/06/2014 - Echec du dialogue politique au Togo
•  31/05/2014 - Togo : la fin d'une dictature à bout de souffle
•  30/05/2014 - Togo : Le dialogue et la ligne politique de la CDPA-BT
•  30/05/2014 - Togo : Les recommandations de l'UFC pour le dialogue inter-togolais
•  30/05/2014 - Togo : Contribution de l'ANC pour le dialogue politique
•  27/05/2014 - Togo : NON à un troisième mandat présidentiel de Faure Gnassingbé
•  23/05/2014 - Togo : Mgr Nicodème Barrigah facilitateur du dialogue politique
•  19/05/2014 - Togo : 1er séance du dialogue politique
•  19/05/2014 - Togo : La bétaillère électorale de Faure Gnassingbé en répétition pour les Présidentielles 2015
•  13/05/2014 - Communiqué ANC suite à la rencontre avec le PM dans le cadre de la préparation du dialogue politique
•  11/05/2014 - #BringBackOurGirls
•  10/05/2014 - La sourde oreille de Faure Gnassingbé sur la question des réformes politiques.
•  28/04/2014 - Togo : Emmanuel Adebayor chantre de l’ Ablodé gbadza
•  25/04/2014 - Entretien avec Farida Nabourema, l’auteur du livre la pression de l’oppression.
•  25/04/2014 - Célébration des obsèques de Mgr Dosseh-Anyron à l'Église de la Madeleine à Paris le 3 mai 2014 à 11H
•  25/04/2014 - Témoignage de François Amorin: Oui, le jour s’est levé, ce 27 Avril 1958 au Togo
•  22/04/2014 - Veillée de prières pour le décès de Mme AGUIAR Philomène (GBADAGO) le 25 avril 2014
 à Evry
DERNIERES DEPECHES
Pression de l'UE pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles au Togo
Réformes politiques: Concertation Pouvoir-Opposition au Togo
Togo: l’opposition veut de véritables réformes avant la présidentielle de 2015
Jean-Pierre Fabre reçu par Faure Essozimna Gnassingbé
Faure Gnassingbé a reçu son principal opposant Jean Pierre Fabre
Togo: rencontre historique entre Faure Gnassingbé et Jean-Pierre Fabre
Togo: Examens sous surveillance policière à l’ université de Lomé
Le Togo exhorté à mettre en oeuvre les recommandations de la Commission vérité, justice et réconcili
Un immeuble du Grand marché de Lomé ravagé par les flammes
Togo: rappel à l’ordre de la Cédéao sur l’affaire Kpatcha Gnassingbé
Les autres dépêches...

OPINIONS-DEBATS

TOGO: L’HISTOIRE DE HILAIRE DOSSOUVI LOGO ET LE MOUVEMENT DU 5 OCTOBRE 1990
Hilaire Dossouvi LOGO est décédé dans sa 56e année, le vendredi 14 mars dernier, au CHU-Tokoin de Lomé, des suites d’un arrêt cardiaque résultant de toutes sortes de maladies chroniques (diabète, hypertension, etc.) face auxquelles, malgré son ralliement au régime UNIR/RPT, il n’avait même plus les moyens de se soigner. L’ayant rendu quasiment aveugle, ces affections l’ont fait mourir dans des conditions misérables ; misérables comme la fin même de sa vie. Mais, n’est-ce pas là le sort que réserve toujours le régime RPT aux traîtres qui le rejoignent ? Décédé, il est passé à la postérité, dans l’histoire. On peut donc désormais en parler au passé et procéder à toutes les évaluations à son sujet. Par Claude Améganvi


PORTRAITS

TOGO: TéTé GODWIN INVITE LA JEUNESSE à ASSUMER SA PART DE LUTTE

INTERVIEWS

JEAN-PIERRE FABRE: «LES TOGOLAIS VEULENT SE LIBéRER DE QUARANTE ANS DE DICTATURE»


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)