06/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Invitation de la diaspora togolaise de Belgique

DIASPORA TOGOLAISE DE BELGIQUE
(AEROPAGE – BATIR LE TOGO Belgique – COMMUNAUTE TOGOLAISE DE LA BELGIQUE – FRONT PATRIOTIQUE PANAFRICAIN – FRONT PATRIOTIQUE DU 05 OCTOBRE GROUPE D’ENTRAIDE AUX POPULATIONS DE L’AFRIQUE NOIRE – PARTI POUR LA DEMOCRATIE ET LE RENOUVEAU – UNION DES FORCES DE CHANGEMENT Benelux) CAS-FO-KA-BE(Club des Amis et Sympathisant de Folly Kangni Bertin)

Le besoin de liberté, le rejet de la dictature et l’instinct de survie ont poussé une grande partie de la jeunesse togolaise à s’exiler.
Partout dans leurs pays d’accueil ils ne ménagent aucun effort pour soutenir le combat pour l’avènement dans leur pays natal, le Togo.

En Belgique, pendant plus d’une décennie et au sein des mouvements de la diaspora ou individuellement, nous avons apporté notre contribution à la lutte.
Mais, faute de coordination suffisante, nous n’avons pas su exploiter efficacement et pleinement les nombreux atouts et privilèges dont nous disposons.

Certes la lutte est plus longue que prévue. Certes la dictature a toujours triché en créant et en modifiant unilatéralement les règles du jeu en sa faveur. Certes, des préoccupations immédiates et d’ordre matériel ont souvent été un handicap. Mais, notre désunion au front et aux moments décisifs est la cause primordiale du bilan mitigé de nos actions antérieures.

Aujourd’hui, des rendez-vous cruciaux et historiques :
– Le colloque de Dakar initié par la CNSC ;
– Les états généraux de la communauté togolaise à l’étranger en avril 2003 au Canada ;
– La grande rencontre que propose la DILT Allemagne pour la mise en place de la Diaspora Européenne ;
– L’élection présidentielle de juin 2003 en dehors des Accords cadres nous offrent de nouvelles opportunités et défis pour nous ressaisir et améliorer l’efficacité de notre contribution.

La stratégie de lutte de l’opposition togolaise (de l’intérieur et de l’extérieur) a t-elle des chances de contrecarrer le projet
machiavélique du régime en place ?

La diaspora togolaise en Belgique ne devrait-elle pas
se donner une plus noble ambition que celle d’exister sans agir?

Si, comme nous le clamons tous, notre objectif commun et prioritaire reste la libération totale et rapide du Togo, pourquoi éprouvons-nous autant de difficultés à nous entendre sur un programme d’actions concrètes et efficaces?

L’union des mouvements de la diaspora signifie t-elle forcément unicité de pensée et d’actions ?

Comment comptons-nous relever les défis politiques qui pointent à l’horizon?

La Diaspora Togolaise de Belgique après de nombreuses consultations auprès des mouvements et associations de Togolais a pris l’initiative de convoquer une première rencontre sans exclusion aucune, afin de débattre des sujets énumérés.
Notons qu’une délégation de DILT-FATAL(Diaspora pour la libération du Togo Fédération des Associations Togolaises en Allemagne), prendra part aux travaux, de même le MO5(Mouvement Patriotique du O5 Octobre)Belgique.

La rencontre aura lieu le samedi 01 mars à 14 heures à Bruxelles, au
CENTRE CULTUREL ENXHOF – AVENUE DE LA Couronne,12-14 – 1050 Bruxelles.
(Indication/ Trône, puis prendre les bus 95-96)

Pour la bonne organisation de la rencontre, nous vous prions de bien vouloir confirmer votre participation en envoyant un mail à l’adresse: diasporatgbelgique@yahoo.fr
ou en téléphonant aux numéros suivant : 0486 89 70 30 – 0498 03 42 40 avant le jeudi 27 février 2003.

Dans l’espoir de vous revoir nombreux et déterminés à cette rencontre, nous vous prions d’accepter, Cher(e)s militant(e)s, nos salutations fraternelles et militantes.

Le Président
KOUVAHEY Eugène