27/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Kofi Yamgnane:  » Rétablir la légalité pour sortir de l’isolement par le haut »

RETABLIR LA LEGALITE POUR SORTIR DE L’ISOLEMENT PAR LE HAUT

La farce a assez duré ! C’est ce que pense la Communauté internationale : la CEDAO a mis ses menaces à exécution ; les USA, l’UE et l’ONU exigent la démission immédiate de Faure ; depuis dimanche, la France leur a enfin emboîté le pas !

Aujourd’hui, il s’agit pour le peuple togolais, d’en finir avec les magouillages politiques et les rafistolages afin d’aller au fond de la question de la démocratie et sortir le pays, une bonne fois pour toutes, de sa situation chaotique en vigueur depuis maintenant près d’un demi-siècle.
En sortir une bonne fois pour toutes, cela signifie qu’il est indispensable de revenir de façon très lourde sur les institutions.

On n’installera jamais la démocratie nécessaire à la stabilité politique, au décollage et au développement économiques ; le combat contre la pauvreté ne verra pas le moindre début, si les libertés individuelles et collectives ne sont pas durablement établies, si la sécurité réelle et permanente des hommes et des biens n’est pas assurée : cela s’appelle tout simplement la démocratie au Togo pour laquelle nous avons collectivement une obligation de résultat, remplir absolument les quatre conditions incontournables suivantes, consistant à obtenir:

1. la démission immédiate et sans condition de M. Faure

2. la dévolution du pouvoir intérimaire à un Administrateur extérieur aux querelles intra togolaises, nommé, comme au KOSOVO ou comme en IRAK par la Communauté internationale : CEDAO, UA, UE, ONU.

3. la mise en place d’une force militaire de sécurité durant toute la période d’intérim, comme la MINURCA en Centre Afrique.

4. l’accord sur une période d’intérim aussi longue que nécessaire pour :

a) établir les listes ainsi que les cartes électorales

b) organiser les élections présidentielles et législatives transparentes, démocratiques, libres dans le cadre de la Constitution d’octobre 1992, seul cadre voté et reconnu par tous les Togolais

C’est devant cet Administrateur neutre que tous les candidats à l’élection présidentielle devront préalablement prendre l’engagement de proclamer, une fois investi, une amnistie générale pour tous les protagonistes du coup d’Etat du 06/02/05, militaires et civils

C’est la seule façon de ramener la paix sociale et la sérénité dans la vie politique du Togo.

TOGO ! DEBOUT POUR LA DEMOCRATIE ET POUR TA LIBERTE

Kofi Yamgnane