29/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

« L’Afrique à Paris – Les hommes de pouvoir »

Communiqué de presse

Paris, le 2 janvier 2003

Les 100 personnalités les plus influentes du village franco-africain
« L’AFRIQUE A PARIS – LES HOMMES DE POUVOIR » (Edition 2003)

Quelques mois après la réélection de Jacques Chirac, l’Afrique a manifestement retrouvé une position dominante dans la politique extérieure de la France. Après cinq ans de cohabitation, les réseaux politiques et économiques de « L’Afrique à Paris » ont été fortement restructurés sur fond de crises majeures (Madagascar, Centrafrique, Côte d’Ivoire, etc.)

Publiée par Indigo Publications, la deuxième édition de l’ouvrage biographique « L’Afrique à Paris – Les hommes de pouvoir » vient à point nommé pour dresser la cartographie détaillée de ces nouveaux réseaux d’influence de la France en Afrique.

Réalisée sous l’autorité de Antoine Glaser, directeur de la rédaction de La Lettre du Continent, par deux journalistes spécialistes des questions africaines, Victor M’para et Isabelle Verdier, « L’Afrique à Paris – Les hommes de pouvoir » constitue une véritable encyclopédie biographique. Les parcours professionnels et les réseaux d’influence des cent personnalités qui comptent véritablement dans les relations franco-africaines sont décrits avec la précision que peuvent apporter des experts de terrain.

Palais de la République, grandes entreprises, associations humanitaires, loges maçonniques, consultants, cabinets d’avocats, partis politiques, sociétés de sécurité, services de renseignement, commandements militaires: les auteurs n’oublient aucun des acteurs majeurs du village franco-africain.

Le lecteur est invité à découvrir trois grands cercles concentriques d’influence. Le premier s’intègre évidemment autour de Jacques Chirac. Si celui-ci se tient désormais éloigné des contingences quotidiennes du continent, il se présente volontiers comme « l’Africain du G8 », et a légué les dossiers les plus sensibles à son « fils spirituel », Dominique de Villepin (DDV), le ministre des affaires étrangères, promu « grand sorcier » de l’Afrique. Pour l’aider à reprendre en main les réseaux officiels et officieux, DDV s’appuie habilement sur une femme d’apparence fragile, mais volontaire, la « magicienne » Nathalie Delapalme.

Parmi les hommes d’affaires du premier cercle, figurent évidemment Martin Bouygues et Vincent Bolloré, mais aussi Michel Bénézit, « l’Africain de Total » devenu directeur Afrique chez TotalFinaElf; Alain Viry, PDG de la CFAO (groupe Pinault) et redoutable lobbyiste; Michel Roussin, vice-président de Bolloré et président du comité Afrique du Medef, dont la riche carrière l’a mené des services de renseignement au cabinet de Chirac puis au ministère de la Coopération.

Les personnalités des 2ème et 3ème cercle ne sont pas moins hautes en couleur. Les « marabouts » centristes menés par le ministre délégué à la Coopération Pierre-André Wiltzer et le président du Haut comité à la coopération internationale Jacques Pelletier collent au premier ministre Jean-Pierre Raffarin et à son conseiller diplomatique Serge Degallaix. Le dispositif officiel s’appuie également sur les nouveaux chefs des services de renseignement dont les nominations ont été verrouillées par DDV: Pierre Brochand à la DGSE, Pierre de Bousquet à la DST, André Ranson à la DRM. Du côté des loges maçonniques, les cartes sont en cours de redistribution, la GNLF de Jean-Charles Foellner semblant prendre l’avantage dans les palais africains sur le GODF de Alain Bauer, tandis que la discrète GLDF de Michel Barrat continue à exercer son influence à travers les fraternelles.

Les contre-pouvoirs s’organisent pour leur part autour des partis politiques (Guy Labertit, délégué Afrique au PS, Noël Mamère, député Vert, Charles Pasqua, président du RPF), et des associations (Gustave Massiah, président du CRID, Sidiki Kaba, président de la FIDH, Michel Rocard, président d’Afrique Initiatives). Enfin, les entreprises et les organisations patronales ne sont les dernières à se faire entendre, avec, entre autres, Jean-Louis Castelnau, président délégué du CIAN, Jean-Claude Sitbon, directeur général de l’ADECI, Alexandre Vilgrain, PDG de Somdiaa, Jean-Paul Lespinasse, directeur Afrique du groupe Accor, Pierre Castel, PDG de BGI-Castel, etc.

Destiné à un public professionnel, « L’Afrique à Paris: les hommes de pouvoir » (édition 2003 – ISBN 2-905760-41-9) est en vente au prix de 518 euros. L’ouvrage de 330 pages, qui comprend plusieurs organigrammes illustrés et un index complet est disponible auprès de l’éditeur: Indigo Publications, 142 rue Montmartre, F-75002 Paris, tél : + 33 1 44 88 26 10, fax : + 33 1 44 88 26 15, e-mail: thevenet@indigo-net.com, web: www.AfricaIntelligence.fr

Nous tenons à disposition des journalistes intéressés le sommaire complet de cet ouvrage et le classement par indice de pouvoir des cent personnalités les plus influentes du « village » franco-africain.

Contact Presse :
Isabelle VERDIER
Responsable des études biographiques
Tél : + 33 1 44 88 26 17, Fax : + 33 1 44 88 26 15
E-mail : verdier@indigo-net.com