09/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Front exige le rétablissement du Code Electoral consensuel pour sa participation aux élections

(Le Front ADDI – CAR – CDPA – UDS-TOGO, Lomé, Togo, 7 août 2002)

Après avoir unilatéralement modifié la loi électorale, le pouvoir RPT a nommé un comité de sept juges en remplacement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) chargée de l’organisation et de la supervision des élections.

Considérant qu’un comité de magistrats inféodés au pouvoir n’est ni compétent, ni indépendant pour organiser des élections équitables,

Considérant qu’une nouvelle mascarade électorale après celle de Juin 1998 et de Mars 1999 ne trompera personne, et que l’attitude actuelle des autorités togolaises résulte d’un choix délibéré de créer une situation explosive dont les conséquences seraient nécessairement fatales pour la nation toute entière,

Le Front déclare qu’il n’entend s’associer aux prochaines élections législatives anticipées que si elles sont organisées dans le cadre du Code Electoral consensuellement élaboré par le CPS et promulgué par le président de la République.

En conséquence, le Front entend se battre, pour obtenir le rétablissement du Code Electoral consensuel pour sa participation aux prochaines élections.

Vive le Togo!
Vive la République!

Fait à Lomé, le 7 août 2002
Pour l’ADDI Nagbandja Kampatibe
le CAR Yawovi Agboyibo
la CDPA Léopold Gnininvi
l’UDS-TOGO Antoine Folly