28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Renaissance: A propos du dialogue intertogolais (Communiqués 24&25)

Communiqué 24 de Renaissance –Togo

Quel dialogue pour quelle reconciliation ?

En ces jours-ci, on continue de beaucoup parler de Dialogue, de Pardon et de Reconciliation. Dans la situation actuelle de notre pays, tous ces concepts sont des idées positives pour la paix et le progrès vers un bonheur partagé. Mais à la seule condition que ceux qui les émettent soient sincères et recherchent le bien-être pour tous, pour la Nation et non pour leur seul clan.

A ce propos, Renaissance-Togo soulève trois questions afin d’éclairer l’opinion nationale et internationale :

1 – La première porte sur les sujets du dialogue
+ quels sont-ils ?
+ qui, comment, selon quel critères

2 – La deuxième porte sur le pardon ?
+ que et qui pardonne-t-on ?
+ dans quelles conditions y aurait-il pardon ?

3 – La troisième prend en compte le respect des engagements
+ quelles garanties les parties au dialogue ont-elles que les
engagements pris seront respectés ?
+ que se passerait-il s’il ne l’était pas ?

C’est seulement après avoir trouvé de justes réponses à ces questions, qu’un dialogue pourrait commencer et aboutir à une reconciliation qui remettra le Togo sur les rails du progrès pour tous.

Fait à Montréal,Le 1er Janvier 2006

Pour le bureau exécutif de Renaissance
Le porte-parole,
Hilaire Dossouvi LOGO.

———————————————–

Communiqué No 25.de Renaissance-Togo

Dans le communiqué qui suit, Renaissance-Togo émet des idées sur les thèmes d’un dialogue national et sur les conditions de la paix au Togo. Ces idées, selon Renaissance, concernent les textes institutionnels et leur respect par tous, l’Armée, le respect des Droits de l’Homme et l’impunité, le retour des Réfugiés, les interventions étrangères et le progrès partagé.

A – Les textes institutionnels

1- La Constitution.

Renaissance suggère le rétablissement de la Loi fondamentale acceptée de manière consensuelle – et y compris par le parti au pouvoir- après la Conférence Nationale Souveraine (C.N.S.). Il y a eu des amendements sur lesquels on pourra revenir, comme par exemple sur la création d’un Sénat. La Constitution ne peut être amendée que dans le cadre de ses propres prévisions et après des élections crédibles, par une Assemblée vraiment nationale.

2 – Le Code électoral.

Renaissance propose le rétablissement du Code électoral hérité de la CNS. Le Code doit être respecté.

B-L’Armée

L’Armée est un sujet essentiel de tout dialogue au Togo, une source de discorde tout simplement parce qu’elle a été instrumentalisée par des centres de décision politiques qui, à la fin, ont totalement manqué de patriotisme et de l’esprit du Bien commun.

Le dialogue devra élaborer un texte régissant la composition de l’Armée et son fonctionnement.

L’Armée doit être écartée de la scène politique et le militaire doit être traite avec plus de respect.

C – Le respect des Droits de l’Homme

Les Togolais doivent tourner le dos à la violence politique endémique sur les hommes et sur les biens. Pour ce faire, les responsables de graves violations des Droits de l’Homme, au moins depuis 1990, doivent être traduits en justice. Ceux qui ont détruit des biens publics ou privés en répondront devant des tribunaux.

D – Le retour des Réfugiés

Le gouvernement devra organiser le retour des réfugiés et veiller a leur réinsertion économique et sociale.

E – Les interventions étrangères

Renaissance recommande que toutes les forces étrangères présentes sur le territoire national soient invitées à le quitter immédiatement.

F- Le progrès pour tous

Il s’agit,ici, de préparer la correction des disparités entre les différentes régions de notre pays. Dans ce but, Renaissance suggère que le dialogue mette en place des structures qui s’occuperont de questions spécifiques telles que :

a) les terres agricoles, leur occupation, leur exploitation et leur entretien dans un vaste programme de defense de l’environnement

b) les investissements économiqueset sociaux de l’Etat et leur répartition territoriale.

Fait a Montreal, le 1er janvier 2006

Pour le Bureau executif de Renaissance,
le porte-parole

Dossouvi Hilaire Logo