01/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo- Législatives: Discours programme de Léopold Gnininvi (CDPA)

Mesdames, Messieurs les journalistes,
Mesdames, messieurs ;

Au nom de la CDPA, je tiens à vous remercier pour avoir accepté notre invitation pour le lancement de la campagne de notre parti pour les élections législatives d’octobre 2007.

Avant toute chose, nous voulons saluer l’amorce d’un apaisement politique dans notre pays, apaisement survenu à la suite de la signature de l’Accord Politique Global (APG). C’est pour la première fois que dans l’histoire récente de notre pays, des élections n’ont pas été précédées de tensions et d’angoisses insoutenables.

La CDPA veut espérer que cet apaisement ne sera pas de courte durée. Pour que le Togo puisse renouer avec la stabilité politique, la paix et la prospérité, nous devons donner à notre peuple l’occasion de faire un choix serein des hommes et femmes crédibles et efficaces afin de l’éclairer et de le conduire sur la voie du développement.

La CDPA veut placer ces élections sous les signes forts de
– la paix,
– la stabilité,
-la réconciliation
-une exigence de justice et de vérité

C’est l’avenir de tous qui doit nous préoccuper à présent.

Vous comprendrez alors notre slogan qui dit : Libérons enfin l’avenir

Le Togo et les togolais ont souffert d’incertitudes liées à l’instabilité et au dysfonctionnement des institutions. Dans la prochaine assemblée nationale, nous voulons prendre l’engagement de travailler pour la séparation des pouvoirs, le contrôle des institutions et la garantie des droits humains.

Cela nous permettra de préserver notre pays contre l’arbitraire, les coups de force permanents et l’instabilité politique.

Concernant la question de la réconciliation, nous voulons réaffirmer notre conviction que la réconciliation passe par les exigences de vérité et de justice. L’APG a semblé ouvrir la voie.

Il nous appartient de la tracer et de la baliser afin que les actes de violences dont notre pays a été le théâtre deviennent de lointains souvenirs.

Les élections législatives sont d’une importance capitale pour notre pays. Nous ne pouvons pas nous permettre de rester indéfiniment sur le banc alors que nos voisins avancent et que le monde entier bouge. L’appui extérieur dont notre pays a besoin aujourd’hui est capital compte tenu de la durée de la crise politique que notre pays a connue.

En alignant nos candidats dans toutes les préfectures du Togo, nous avons voulu envoyer un signal fort à nos compatriotes afin qu’ils sachent que nous avons à cœur toutes leurs préoccupations.

C’est aussi la preuve de notre souci d’unité nationale.

Notre programme de gouvernement s’énonce en peu d’objectifs :
– transparence,
– bonne gouvernance
– pleine citoyenneté politique
– citoyenneté économique.

Les trois premiers constituent les moyens pour atteindre le dernier.

La transparence et la bonne gouvernance doivent permettre de mettre à la disposition de tous, les ressources et les revenus de notre Pays.

Que signifie la pleine citoyenneté politique ? Elle ne vise pas seulement les attributs formels de libertés publiques et individuelles à travers les Institutions et les pratiques.

Elle signifie aussi et surtout que le citoyen soit bien nourri, bien soigné, bien instruit et puisse se prendre en charge économiquement en terme d’emploi ou d’activité libérale.

La citoyenneté économique vise la maîtrise de l’économie par les citoyens. Le financement de nos entreprises et sociétés doit d’abord faire appel à l’épargne togolaise. Les salariés qui le souhaitent doivent pouvoir devenir des petits actionnaires.

La privatisation ne signifiera plus bradage à des intérêts étrangers.

Faut-il être plus concret ?
Voici en 16 points :
1- reconstruire l’État togolais,

2 – promouvoir les Droits Humains et l’égalité des chances pour tout le monde, sans distinction d’ethnies, de tribus, de régions, de religion ou de sexe ; dans l’unité nationale, redonner la place à la valeur et au mérite.

3 – réhabiliter l’armée togolaise dans l’estime et l’affection de tous afin d’en faire un véritable acteur de l’Unité et du développement de la Nation

4 -créer des emplois à travers un vaste programme de restauration et d’amélioration de nos infrastructures, routes, écoles, dispensaires, mines et hôtels.

5 -Mettre le monde rural en mesure de vivre de sa production rémunérée à un juste prix. Le Togo bénéficie de conditions exceptionnelles pour être un grenier capable d’exporter et capable d’aller vers l’agro-industrie.

6 – assurer le droit à la santé pour tous et tout de suite, car il faut éviter à nos compatriotes de mourir des maladies que l’on sait aujourd’hui parfaitement guérir.

7 -assurer l’éducation primaire gratuite pour tous et l’amélioration des conditions d’éducation et de formation pour les jeunes et les adultes

8 – réhabiliter la Recherche en tant qu’outil de promotion socio-économique

9 – réhabiliter la femme togolaise pour en faire un partenaire égal de l’homme. Aider le secteur informel à se structurer pour entrer dans le secteur formel avec tous les droits et devoirs. La concurrence étrangère doit être loyale et règlementée.

10 – une meilleure préparation des jeunes à leurs responsabilités en leur accordant une place de choix dans la société

11- faciliter l’accès aux NTIC, favoriser leur maîtrise en vue d’en faire un outil du développement ; faire du Togo une plate forme internationale de service

12 – sauvegarder l’environnement pour un développement durable ; notamment ramener la salubrité et la propreté dans nos villes et campagnes. Restaurer les sols dans les zones minières et résoudre les problèmes d’expropriation.

13 – améliorer du cadre de vie par un accès à l’eau potable et à l’électricité

14 – promouvoir et revaloriser la Culture et les Sports comme facteurs du développement durable et du progrès social

15 – apporter une réponse spécifique aux besoins des personnes du 3e âge et utiliser de leur savoir et expérience.

16 – régler le problème des dettes avec une attention particulière pour les dettes intérieures afin de redonner au Togo, sa place dans le concert des nations et faire de la coopération un outil de développement et de solidarité.

Cette ambition légitime pour notre pays.

Où trouver les ressources ? Nous l’avons dit : d’abord, transparence et bonne gouvernance dans la justice, l’équité et la solidarité.

« La main dans la main » comme notre logo, l’expression d’un désir sincère de vivre ensemble en harmonie sur la terre de nos aïeux, la CDPA lance un appel à tous : Libérons enfin l’avenir