03/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Affaire « vrai-faux » gouvernement Akitani : procès reporté

Le procès contre le journal Tingo Tingo, l’un des porte-voix de la dictature togolaise, pour diffusion de fausses informations concernant des membres supposés du gouvernement formé par Bob AKITANI, est reporté au 14 juillet 2003. Le président du tribunal, dans cette citation directe, a exigé des plaignants le versement d´une caution de 10 millions de Fcfa lundi 16 juin 2003 au palais de justice de Lomé.

Le mercredi 11 juin 2003, ce journal dirigé par Augustin Assiobo, un homme à la solde du dictateur Eyadéma, a publié la photo de 24 personnes prétendues membres du gouvernement de « reconstruction nationale » composé par Emmanuel Akitani Bob, véritable vainqueur du scrutin présidentiel, leur attribuant des portefeuilles ministériels. Dans ce gouvernement imaginaire, M. Dahuku Péré est Premier ministre et Jean-Pierre Fabre, Secrétaire général de l´Union des forces de changement (UFC), est ministre de la défense.

La publication d´une telle information a suscité le courroux des personnes désignées qui ont porté plainte. Cette lourde caution de la justice aux ordres du dictateur Eyadéma est la preuve que le pouvoir en place cultive l´impunité et prive les citoyens de leurs droits. M. Augustin Assiobo qui a battu campagne pour le Président Eyadéma a même osé, en tant que prêtre du dieu Hébiesso (dieu du tonnerre), déclarer que les oracles ont désigné Eyadéma vainqueur de la présidentielle avant le début de la campagne. Au tribunal, il a nargué les plaignants et les avocats en affirmant qu´il tient cette information sur la composition du gouvernement de sources très crédibles. Les militants et sympathisants de l´UFC ainsi que les membres du bureau ont manifesté leur colère vis-à-vis de la publication d´un tel gouvernement « qui n´existe que dans l´imagination » du sieur Assiobo.

Mais la justice du dictateur togolais exige pour entériner la plainte des plaignants le versement d´une caution de 10 millions de Fcfa, une somme astronomique. C’est la stratégie du musellement de l’opposition version justice instrumentalisée.

La rédaction letogolais.com