20/05/2024

Les actualités et informations générales sur le Togo

Agbéyomé Kodjo signe un « contrat de confiance » avec le « peuple togolais »

SAVOIR NEWS-Lomé-04/02/2010 – Agbéyomé Kodjo, le candidat de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) à l’élection présidentielle du 28 février prochain, a indiqué jeudi lors d’une conférence de presse au siège de son parti avoir signé solennellement un « contrat de confiance » avec le « peuple togolais », a constaté l’Agence Savoir News.

Le « contrat de confiance » – un programme d’action gouvernemental de 34 pages – comporte 21 « mesures d’urgence » sociales, économiques et politiques pour « ramener la confiance et arrêter l’indigence de la majorité des Togolais ».

Une quarantaine de journalistes étaient présents à cette conférence de presse au cours de laquelle le président de l’OBUTS s’est également prononcé sur la question de la candidature unique de l’opposition.

« C’est un engagement national que nous prenons en signant ce contrat de confiance. Ce contrat marque le lien entre le peuple togolais et OBUTS », a indiqué M.Kodjo.

« Si au bout d’un an après notre arrivée au pouvoir, les togolais constatent que les points qui sont contenus dans ce document ne sont pas appliqués, nous serons prêts à remettre notre démission », a-t-il souligné.

M.Kodjo s’est dit « fortement convaincu » que la « meilleure thérapie pour le Togo est estampillée OBUTS ».
Interrogé sur une éventuelle candidature unique de l’opposition, le candidat de l’OBUTS a déclaré : « C’est une préoccupation pour nous tous. Nous y travaillons. D’ici le week-end, les choses vont évoluer ».

Il a également réagi à un appel lancé mercredi par le candidat de l’Union des Forces de Changement (UFC) Jean-Pierre Fabre.

M.Fabre a en effet appelé « toutes les forces démocratiques » à le « rejoindre pour un travail commun dans l’intérêt de la nation ».

« (…) Si j’ai mille raisons de m’effacer pour m’aligner derrière Gilchrist Olympio, je n’ai pas les mêmes raisons de m’effacer pour m’aligner derrière Jean-Pierre Fabre », a déclaré M.Kodjo
« Néanmoins, si l’alternance passe par là, je m’y plierai », a-t-il souligné.