25/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Appel des USA à l’unité nationale et à la fin de la violence au Togo

Communiqué

Département d’État
Bureau du porte-parole
5 mai 2005

Déclaration de M. Richard Boucher, porte-parole

Togo : appel à un gouvernement d’unité nationale et à la cessation de la violence

Les États-Unis appellent le Togo à former un gouvernement d’unité nationale. Le président Gnassingbé, qui a pris ses fonctions le 4 mai, a déclaré souhaiter créer un gouvernement d’unité nationale et promouvoir des réformes démocratiques. Au cours de leur entretien ce matin, la secrétaire d’État et le président du Nigeria, M. Olusegun Obasanjo, sont convenus qu’un gouvernement d’unité nationale constituait une étape essentielle pour faire progresser la situation au Togo. Nous exhortons les deux principales formations politiques togolaises à engager un dialogue propice à un réel partage du pouvoir. Nous appuyons énergiquement les efforts entrepris en ce sens par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La réforme des lois électorales et des institutions du Togo doit constituer une des premières priorités de ce gouvernement. Le Togo ne saurait laisser passer une nouvelle occasion de réconciliation nationale pacifique. Nous sommes prêts à aider le peuple togolais et toute initiative visant à favoriser l’unité nationale.

Les États-Unis demandent au président Gnassingbé de mettre fin à la violence exercée contre les partisans de l’opposition et qui a poussé plus de 20.000 Togolais à chercher refuge dans les États voisins du Bénin et du Ghana. Nous regrettons que la réconciliation nationale au Togo ait subi un revers du fait des défaillances du processus électoral, du recours à la violence dans les deux camps et de l’impuissance des autorités électorales à agir de manière politiquement neutre. Les brutalités des forces de l’ordre et des milices du parti au pouvoir ainsi que le refus du dialogue de la part de certains chefs de l’opposition n’ont fait que retarder encore davantage la réconciliation.