28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Aux soldats morts à la bataille de Wahala

En août 1914, un conflit entre pays Européens éclate. Quelques jours plus tard, la guerre s’étend dans les colonies en Afrique. Le 14 août, les Français du Dahomey et les Anglais de la Gold Coast, alliés, attaquent et cernent les Allemands du Togo.

Le 22 Août, les Allemands moins nombreux vont se replier sur Chra, non loin de Kamina, ville stratégique où se trouve la station de télécommunication la plus puissante en Afrique de l’ouest. La bataille de Chra qui allait sonner le glas du Togo allemand, fut âpre et resta dans les annales de l’histoire togolaise. Les Allemands capitulèrent face au feu des troupes alliées franco-britanniques. La bataille a fait 35 victimes dont 10 Togolais, 22 Ghanéens et tirailleurs sénégalais, ainsi que le sous-lieutenant français Guillemard, l’anglais Thomson et l’Allemand Klemff.

Le Togo, considéré par les Allemands comme une « colonie modèle », vit son destin changé. Les conséquences de l’invasion franco-britannique furent terribles. Près de la moitié du territoire fut amputée et accolée au Ghana, l’autre moitié, le Togo actuel, passa sous administration française. C’est pour commémorer cette histoire douloureuse que les Ambassadeurs de France, d’Allemagne, du Ghana, le consul de France et quelques officiels togolais se sont retrouvés à Wahala (Chra) le 21 novembre 2002, pour rendre hommage aux valeureux soldats tombés sur le champ d’honneur. La cérémonie célébrait également la pacification de ces peuples.

Si les européens ont retrouvé les chemins de la paix et de la prospérité économique, les Togolais, eux, sont toujours sous le joug d’une autre forme de colonialisme, la dictature du général Eyadema.

La rédaction