27/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Chaude ambiance au procès de l’opposant togolais Claude Améganvi

PANAPRESS, Lomé, Togo, 16 août 2002

L’ambiance était très chaude, vendredi matin au Palais de justice de Lomé, avant le démarrage du procès de l’opposant togolais Claude Améganvi et du directeur de l’hebdomadaire Nouvel Echo, a constaté la PANA sur place.

Tôt le matin, la police a bouclé les environs et les issues du tribunal, alors que dans la salle d’audience avaient déjà pris place la quasi-totalité des leaders de partis politiques en compagnie de nombreux militants.

Une foule estimée à plus de mille personnes a envahi la salle aux premières heures de la matinée, n’hésitant pas à chanter l’hymne national, alors que la télévision togolaise est présente avec une équipe de reportage.

Même si aucun dérapage ou incident n’a été noté aux environs de 10h00 (heure locale et GMT), certains observateurs prévoient que ce procès ne sera pas du tout facile.

M. Claude Améganvi, coordonnateur du Parti des travailleurs, a été arrêté le 6 août dernier pour avoir, selon le ministère de l’Intérieur, remis au journal Nouvel Echo un article sur la fortune du président Eyadéma et de son fils Faure, député à l’Assemblée nationale.

Le directeur de publication du journal, M. Julien Ayi, est poursuivi dans la même affaire de « diffusion de fausses informations » sur la fortune du clan présidentiel.