26/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Communiqué N° 5 Modena

MOUVEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT NATIONAL (MODENA)
BUREAU DIRECTEUR NATIONAL (BDN)

COMMUNIQUE N° 5

La neuvième Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, organe principal de l’Union Africaine, se réunit à Accra, au Ghana, du 1er au 3 juillet.
Entre autres sujets, la Conférence est appelée à discuter de la constitution des Etats-Unis d’Afrique et de la formation d’un gouvernement fédéral central pour l’Afrique.

Initiative fort louable pour débattre d’une nécessité, les Etats-Unis d’Afrique, dont la justesse ne souffre d’aucune contestation au vu de l’évolution du monde actuel, le débat en cours à la neuvième Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement ne peut qu’être salué par le MODENA.
Il se réjouit également que, par la voix de son porte-parole, le président du Togo ait exprimé publiquement son accord pour le principe de la création des Etats-Unis d’Afrique.

Toutefois, le MODENA s’étonne de voir des gouvernants africains claironner de constituer à marches forcées des Etats-Unis d’Afrique avec un gouvernement central africain tout en sachant pertinemment que les conditions sont loin d’être actuellement remplies pour ce faire notamment le préalable indispensable de l’abandon de souveraineté de la part des Etats-membres de l’Union Africaine.

D’une importance vitale pour les peuples africains toujours sous dépendance, la question de la constitution des Etats-Unis d’Afrique et d’un gouvernement central panafricain est chose suffisamment sérieuse pour mériter l’attention soutenue des élites dirigeantes africaines conscientes des terribles enjeux mondiaux de notre temps et des périls redoutables qui menacent le devenir des Africains comme peuples constitués.

C’est la raison pour laquelle, au regard du MODENA, le succès du projet de constitution des Etats-Unis d’Afrique et d’un gouvernement central africain exige des gouvernants africains, panafricanistes convaincus, qu’ils sachent finasser dans notre monde d’aujourd’hui fait de rudes combats pour l’hégémonisme.

A ce sujet, le MODENA suggère aux gouvernants africains une préparation intellectuelle efficace des populations africaines à commencer par leurs élites dirigeantes dans une relative discrétion dans le but de créer les conditions les meilleures pour le succès de la difficile entreprise de constitution des Etats-Unis d’Afrique et d’un gouvernement central panafricain.

Pour le Bureau Directeur National
Atsutsè Kokouvi AGBOBLI
Le Président.