26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Deux faussaires présumés condamnés à 12 mois de prison au Togo

PANAPRESS, Lomé, Togo, 12 août 2002

La deuxième chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Lomé a condamné, lundi, à 12 mois de prison et 10 millions d’amendes chacun MM Hassan Amer et Ali Nesr de nationalité libanaise, poursuivis pour falsification de billets de banque.

Le tribunal demande également que les fonds versés à la banque dans lesquels les faux billets ont été décelés ne leur soient pas restitués.

Les deux Libanais et deux autres prévenus, Séïdou Amadou, de nationalité nigérienne et Bouraïma Guèye, de nationalité sénégalaise sont poursuivis pour avoir versé une somme de 22.185 FCFA en fausses coupures dans une banque de Lomé au cours du mois de mars 2002.

Le verdict, tombé en fin de matinée, a été jugé « injuste et inacceptable » par l’avocat des prévenus.

Séïdou Amadou et Bouraïma Guèye ont été, pour leur part, relaxés par le tribunal au bénéfice du doute.

Le 5 août dernier, lors du procès, le procureur avait requis contre eux 8 mois de prison dont 4 avec sursis et une amende de 5 millions à chacun.

En mars et avril derniers, plusieurs banques de la sous-région ouest africaine avaient été secouées par l’intrusion de faux billets lors de versement par des clients.

La police togolaise avait alors démantelé un réseau de faussaires constitué pour la plupart de plusieurs Libanais établis comme commerçants à Lomé.