04/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Houleux procès de l’opposant Claude Améganvi à Lomé

Lomé, Togo (PANA) 06/09/2002 –Le procès de l’opposant Claude Améganvi et du journaliste togolais Julien Ayi s’est ouvert vendredi matin à Lomé, mais les débats, très houleux, sont restés bloqués jusqu’à 15H00 (heure locale et GMT) sur la vérification des procédures et les questions aux prévenus.

Les avocats de Claude Améganvi ont soulevé la question d’un faux procès-verbal ajouté au dossier et qui ne figure pas dans ceux donnés à la défense.

Claude Améganvi et Julien Ayi, directeur de publication du journal Nouvel Echo, ont été arrêtés au début du mois d’août dernier et sont poursuivis pour « diffusion de fausses nouvelles » sur la fortune du président Eyadéma et de sa famille.

Selon le gouvernement togolais, Julien Ayi a déclaré au cours de son interrogatoire que l’article incriminé a été rédigé par M. Améganvi, or à la barre, le prévenu Claude Améganvi a nié les faits.

Une avocate au barreau de Paris a présenté au tribunal une lettre de M. Eloi Koussawo, coordinateur du Mouvement patriotique du 5 octobre (MO5), basé à Bruxelles, qui reconnaît la paternité de l’information.

Le directeur de Nouvel Echo a pour sa part déclaré qu’il n’est pas en réalité le directeur, mais simplement « placé à la tête du journal ».

Il affirme ne pas connaître Claude Améganvi qui est accusé de lui avoir remis, pour publication, l’information selon laquelle le président Eyadéma posséderait une fortune de 4,5 milliards de dollars.

Ce procès plein de rebondissements, suivi par une grande foule de militants et de curieux qui ont pris d’assaut le palais de justice encadré par des forces de sécurité, risque de durer longtemps.

PANAPRESS