03/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Kofi Yamgnane: »Monsieur Chirac, ne trouvez-vous pas que trop c’est trop ? »

TROP C’EST TROP !

Le tragi-comique en politique serait-il devenu la « Vertu » la mieux partagée en Afrique ? On ne peut s’empêcher de le penser à l’observation des événements du continent : cruautés inhumaines dans des guerres d’un autre âge, contestations systématiques des scrutins… Après la Côte d’Ivoire, le Sénégal et Madagascar, c’est le Togo qui, malheureusement, nous réécrit un scénario trop connu : il suffit d’écouter les protagonistes principaux après les élections présidentielles du 1er juin dernier dans ce petit pays. Les trois « grands » candidats revendiquent la victoire, chacun pour soi.

Une situation qui serait comique s’il ne s’agissait pas du destin de tout un peuple en quête de liberté et de démocratie pour son développement. En participant massivement à ces élections, les Togolais attendaient la clarté des choix, ils n’ont trouvé que manipulations, mensonges et tricheries. En effet, d’après plusieurs observateurs neutres :

· dans de nombreuses circonscriptions, le nombre de suffrages exprimés dépasse celui des votants
· dans plusieurs autres, l’addition des voix attribuées aux différents candidats dépasse le total mentionné des votants
· au total, il y a davantage de votants que d’inscrits…

…sans compter les incidents, nombreux et plus ou moins graves observés dans différentes localités: bourrages d’urnes, arrestations, blessés et même morts.

C’est dans ces conditions que le Président Chirac a, seul entre tous, décidé de reconnaître comme élu et de féliciter le Président sortant Gnassingbé Eyadéma. Cette précipitation est d’autant plus suspecte que la Cour Constitutionnelle togolaise elle-même, saisie de plusieurs recours, n’a osé proclamer aucun résultat. C’est une attitude que le peuple togolais dénonce pêle-mêle, soit comme une trahison, soit comme une ingérence inadmissible et en tout cas comme un encouragement cynique à la dictature et donc indigne de la France. Monsieur Chirac, ne trouvez-vous pas que trop c’est trop ?

Alors, à quelle extrémité non encore atteinte, le pouvoir togolais doit-il parvenir dans l’humiliation de son propre peuple pour que les Togolais puissent enfin espérer pouvoir compter sur l’amitié française ?

Kofi Yamgnane