16/04/2024

Les actualités et informations générales sur le Togo

L’Afrique s’en sortira si et seulement si…

L’AFRIQUE S’EN SORTIRA SI… ET SEULEMENT SI….

Par le Dr. David IHOU,
Ancien Ministre de la Santé et de la Population de la Transition Démocratique Togolaise, SG du Parti de la Conscience et de l’Intégrité

Près de cinquante ans après les indépendances politiques, force est de constater que nos pays n’ont fait aucun véritable progrès vers le développement. Pire, l’Afrique dans son ensemble, a reculé, exceptions faites de quelques rares pays….

L’Agriculture stagne, l’Enseignement est sinistré, la Santé est chancelante et le SIDA décime des millions d’Africains. La Rechercher Scientifique est inexistante, l’Industrialisation du Continent Noir est au point zéro, des guerres civiles et des rebellions font exploser les structures socio-économiques minimales de nos Etats…

L’ANGOLA avait englouti, en vingt cinq ans de guerre civile, cinquante cinq milliards de dollars US, en achat d’armes et matériels de guerre et la réparation des dommages matériels de cette guerre coûtera au moins vingt cinq milliards de dollars US, sans compter le coût humain : des centaines de milliers de morts, de blessés, d’estropiés, de brûlés et de séquelles psychiatriques indescriptibles !

LA COTE D’IVOIRE vient déjà de dépenser trois milliards de dollars US en achats d’armes et matériels de guerre par les deux camps, les morts et les blessés se comptent par milliers déjà et le pays n’est pas près de voir le bout du tunnel…

LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO avait été saignée par 32 ans de dictature et de gabegies du maréchal Mobutu. Cette dictature a laissé partir en fumée 35 milliards de dollars US ! Puis, la guerre civile qui a pris le relais de la dictature a déjà coûté au pays, jusqu’à ce jour, 25 milliards de dollars !…

LE CONGO BRAZZAVILLE, pays producteur de pétrole et au climat clément et idéal pour l’Agriculture, souffre de toutes les pénuries : pénuries d’eau, d’électricité, de médicaments, de cadres intègres et responsables…

LA GUINEE, château d’eau de l’Afrique Occidentale, manque cruellement d’eau, d’électricité et importe plus de 90% de son riz, aliments de base de tous les Guinéens, alors que le pays est très bien arrosé et que 90% des terres du pays sont vierges

LE ZIMBABWE est asphyxié par une politique irresponsable et liberticide de ses dirigeants et sombre dans la famine et la pauvreté absolue…

LE TOGO, épuisé par 38 ans d’une dictature stérile, sanglante et sans aucune imagination, s’est remis en route dans le meurtre, le vol de scrutins…Plus de deux mille morts, 5 000 blessés, cent mille réfugiés … pour s’installer au pouvoir, pour Faure Gnassingbe !.

LA MAURITANIE est empêtrée dans une spirale de complots, de faux complots, de procès, de coups d’Etat à répétition. L’Erythrée et l’Ethiopie sont toujours sur le pied de guerre… Les élections législatives de ce dernier pays à laissé sur le trottoir des dizaines de morts ! Trois cent millions d’Africains Noirs vivent avec moins de un dollar par jour et un Africain sur cinq meurt encore aujourd’hui avant l’âge de cinq ans, tandis que l’espérance de vie moyenne dans les pays au Sud du Sahara ne dépasse pas 45 ans !

Pour couronner le tout, des millions de jeunes Africains tentent le tout pour le tout pour gagner l’Europe ou l’Amérique… Je suis persuadé que, si de nouveaux Négriers se présentaient aujourd’hui, avec des chaînes, dans les capitales Africaines, plusieurs milliers, sinon plusieurs millions de jeunes du Continent accepteront de partir, enchaînés, vers ce qu’ils pensent être l’El dorado, ou tout simplement, pour échapper à l’enfer qu’ils vivent dans leurs propres pays. Ils le feront, d’autant plus qu’ils n’hésitent pas à s’embarquer dans des bateaux de fortune pour immigrer, tout en sachant qu’ils n’ont qu’une chance sur quatre d’arriver à bon bord. Il n’y a, en effet, pratiquement pas de semaine où on n’annonce le naufrage de bateaux surchargés d’immigrés clandestins, qui tentent de traverser la Méditerranée, pour rejoindre l’Espagne ou le reste de l’Europe !

On estime aujourd’hui, à cent, par semaine, le nombre de victimes noires, connues ou inconnues, qui périssent en mer ou dans le désert Nord Africain…

Le constat est terrible : l’Afrique noire évolue vers le sort d’Haïti ! En deux siècles d’indépendance, nous végéterons toujours, vers les années 2150, comme le pays des DUVALLIER ET ARISTIDE…

L’absence d’une vraie conscience noire, la rareté de vrais dirigeants responsables, l’absence d’ambitions politiques et d’altruisme des dirigeants et des opposants africains actuels, et l’égoïsme absolu dont font preuve tous ceux qui détiennent, ne serait qu’une petite parcelle d’autorité dans nos pays, expliquant la descente aux enfers actuels du Continent Noir…

Au commencement étaient les « Pères de l’Indépendance » à la vision longue, à l’esprit panafricaniste et à l’ambition réelle : N’KRUMAH, LUMUMBA, NYERERE, HOUPHOUET BOIGNY, SENGHOR, OLYMPIO, AHIDJO etc… Puis étaient arrivés plusieurs vagues de militaires qui ont renversé les régimes civils des Pères de l’Indépendance : MOBUTU, EYADEMA, BOKASSA, IDI AMIN DADA, MOUSSA TRAORE, SAMUEL DOE, MENGESTEE HAILE MARIAM …etc.

Enfin, vinrent les soit disants rebelles, presque tous civils, convertis au militarisme, comme CHARLES TAYLOR, FODE SANKHO, SAVIMBI KABILA père, BLAKHAMA , GUILLAUME SORO, JEAN PIERRE BEMBA, JOSEPH KONI …etc

Les « Pères de l’Indépendance » n’ont pas eu assez de temps pour travailler, exceptés SENGHOR, HOUPHOUET, AHIDJO, NYERERE, l’Empereur HAILE SELASSE, LEON M’BA et OMAR BONGO, qui ont eu une certaine réussite dans la gestion de leurs pays respectifs. Dans ce groupe, seul SEKOU TOURE n’avait rien fait pour son propre pays, s’étant évertué à liquider par milliers ses compatriotes, (et surtout les cadres) dans une folie meurtrière digne de POL POT.

Les vagues en treillis, qui ont déferlé sur le Continent, s’étaient traduites par l’assassinat, sans autres formes de procès, de plusieurs dirigeants ( PATRICE LUMUMBA, SYLVANUS OLYMPIO, TAFAWA BELAWA, WILLIAM TOLBERT, FRANCOIS TOMBALBAYE, l’Empereur HAILE SELASSIE, MELCHIOR NDADAYE, AMILCAR CABRAL , THOMAS SANKARA etc…) et par la faillite quasi complète de tous les pays touchés par cette vague kaki, véritable TSUNAMI africain… Un désastre kaki, qui a plombé tous les domaines de la vie socio-économique de nos pays, et qui a jeté sur la route de l’exil politique et économique, des millions de femmes, d’hommes et d’enfants du continent noir.

A l’apposé de l’Asie, qui s’était développée sous des dictatures militaires ( Corée du Sud Taiwan, Singapour, Malaisie), les dictateurs militaires africains ont mortellement blessé l’Afrique.

Ceux qui ont pris les armes pour combattre les régimes en place, se sont montrés plus cruels, plus incompétents et plus criminels que ceux qu’ils combattaient. Ainsi des voyous comme TAYLOR, SANKHO, SAWIMBI, KONI, SAM BOKARI, PRINCE JOHNSON etc…, ont dynamité ce qui restait de leurs pays, mutilé leurs enfants, pillé les richesses colossales de leurs sols et sérieusement hypothèqué l’avenir de leurs peuples… Enfin, depuis 1990, est apparue une lueur d’espoir, avec l’instauration du multipartisme et l’émergence d’hommes politiques et de dirigeants nouveaux, comme NICEPHORE SOGLO, ALPHA OUMAR KONARE, JERRY RAWLINGS, ABDOULAYE WADE, MARC RAVALOMANANA, OLUSEGUN OBASANJO, ABDEL AZIZ BOUTEFlIKA…etc. L’alternance politique a été possible au Ghana, au Mozambique, au Malawi, en Namibie, en Afrique du Sud, au Kenya, en Zambie, au Botswana etc… l’Afrique francophone, elle, piétine, avec des tripotages en série des Constitutions et des élections truquées ; mais l’arrivée d’ALPHA OUMAR KONARE à la Présidence de la Commission de l’Union Africaine, la création même de l’UA semblent augurer des lendemains moins sombres pour le continents.

QUE FAUT –IL A L’AFRIQUE POUR S’EN SORTIR ?

Un plan MARSHALL, comme le propose le Premier Ministre TONY BLAIR, avec annulation de toutes les dettes des pays africains ?

Ce sera un coup d’épée dans l’eau ! Une fois les dettes annulées, beaucoup de dirigeants détourneront les montants des remboursements de ces dettes dans leurs comptes privés et se mettront à réemprunter à tour de bras, de sorte que, dans dix ans, le continent sera aussi criblé de dettes qu’aujourd’hui ! Aucun plan MARSHALL ne tirera un pays africain, pris individuellement, de la pauvreté !

Par contre, pris par entités supranationales en tant que nouvelles Nations, dans une confédération africaine, cela donnerait les résultats probants. Les frontières héritées de la colonisation sont irréalistes, et nos micro- Etats pèsent moins que rien devant des dragons comme la CHINE, l’INDE, les USA et l’EUROPE.
Au moment où l’Amérique dompte le monde, où l’Europe s’intègre, où l’Asie devient plus conquérante que jamais, l’Afrique, en l’état actuel, est promise à la liquidation pure et simple ou à une recolonisation formelle ! Pour essayer de survivre, nos Etats doivent se saborder !
Il n’y a pas d’autres issues viables !

NOUS PROPOSONS DONC QUE TOUS LES PAYS AFRICAINS FUSIONNENT EN QUATORZE NATIONS, elles-mêmes confédérées, à l’horizon 2030, en NATIONS UNIES D’AFRIQUE (N.U.A) ou, UNITED NATIONS OF AFRICA (N.U.A), formant un seul et même pays, comme les ETATS UNIS D’AMERIQUE (voir tableau1)

QUE FAUT- IL FAIRE EN ATTENDANT 2030 ?

Il faut un plan Marshall pour préparer l’intégration des pays actuels en un seul pays, en l’an 2030. l’UNION AFRICINE actuelle peut être considérée comme l’embryon des N.U.A. ou U.N.A. Elle doit œuvrer dans le sens de la convergence, vers des compétences supranationales.

AVANT TOUT, IL FAUT QUE LA DEMOCRATIE S’INSTALLE DANS TOUS LES ETATS AFRICAINS, D’ICI 2030 ! UNE VRAIE DEMOCRATIE, PAS UNE DEMOCRATIE TROPICALISEE !

Sept domaines prioritaires doivent bénéficier de ce plan Marshall :

1- Dans le Domaine Monétaire : c’est une urgence absolue d’harmoniser les politiques monétaires individuelles, afin d’aboutir à une monnaie unique africaine à l’horizon 2020. Les 40 monnaies actuelles du continent constituent un frein certain pour le commerce inter africain et international
Comment se retrouver entre le Dobra saotoméen, le Kwacha zambien, le Pula botswanais, le Nakfa érythréen, le Dalassi gambien ou le Naira nigérian ?

2- En matière de Défense : il faut tarir, dans les plus brefs délais, tous les foyers de guerres civiles ou de rebellions sur le continent, en déployant et mobilisant toutes les forces militaires nécessaires. Les contingents militaires qui participeront aux opérations de maintien de la paix, dans le cadre des opérations des Nations Unies, de l’Union Africaine ou de la CEDEAO, constitueront déjà le noyau unique de la future armée des UNA

3- En matière d’Education : l’école primaire doit être déclarée obligatoire et gratuite, pour les filles comme pour les garçons, et ce, simultanément dans les 52 Etats actuels du continent.

Dans tous les cas, l’école doit être obligatoire dans tous les pays actuels jusqu’à l’age de 16 ans.

Au niveau secondaire, l’accent doit être mis, outre les lycées et collèges traditionnels, sur la création d’écoles professionnelles techniques.

Au niveau supérieur, il faut créer quatorze (14) universités supranationales (une par nation), pour former, les élites de très haut niveau de demain.

4- En matière de Santé : la création de quatorze Ecoles d’infirmières, de sages-femmes, de laborantines, et d’assistantes sociales de référence (une par nation), ainsi que l’implantation de quatorze hôpitaux de pointe sur le continent, doivent être des priorités absolues. Autre priorité des priorités, tous les enfants africains doivent être vaccinés, contre toutes les maladies infantiles à l’horizon 2015. Enfin le SIDA doit être « vaincu » à tout prix en une décennie !

5- Dans le domaine Agro-Pastoral : il faut éradiquer la faim sur le continent dans une décennie. Ceci est largement à notre portée, vu les immenses potentialités agricoles de notre continent. Il est honteux que des pays comme la Guinée, le Gabon, le Congo importent leurs aliments de base ! Par ailleurs, c’est une aberration que nous ne puissions pas combler le déficit protéinique de nos populations.

6- Pour ce qui concerne les Infrastructures : le NEPAD répond en grande partie aux questions prioritaires en matière de voies de communications (terrestres, fluviales, ferroviaires, maritimes et aériennes) ,en matière de barrages hydroélectriques et de travaux d’assainissement….

7- Enfin, la mise en place d’un Système Judiciaire supranational et intégré.

Ceci implique une uniformisation des Lois des différents pays, la formation de Juges, d’Officiers de Police Judiciaires, d’Huissiers, d’Avocats, de Greffiers et autres auxiliaires de la Justice, en nombre suffisant et en qualité maximale. Il faut, dès maintenant, créer une Cour Africaine de Justice (CAJ) vrai qui réprimera les crimes de guerre et crimes contre l’humanité, le trafic de stupéfiants, le trafic d’enfants, l’esclavage humain ou sexuel, les enlèvements, le crime organisé. Cette CAJ sera l’embryon d’une future COUR FEDERALE des N.U.A (UNA) avec la création, concomitante d’une POLICE FEDERALE Africaine, et la formation de Juges Fédéraux.

Les N.U.A (UNA) seront dotés d’une Constitution Fédérale créant UN PAYS FEDERAL constitué de Quatorze Nations, chacune d’elle, constituée de 3, 4 ou 5 pays existants actuellement.

Chaque Nation aura un Parlement National, dont les membres seront élus, au suffrage universel, avec un Gouvernement local et une Administration locale. Le mandat des parlementaires sera d’une duré de quatre (4) ans renouvelables.

Les N.U.A (UNA) seront dotés d’une CHAMBRE DES REPRESENTANTS (Parlement Fédéral), d’un SENAT, et d’une Assemblée des Gouverneurs.

La Chambres des Représentants sera composée d’élus (UN ELU POUR UN MILLION D’HABITANTS), avec suffrage universel (voir tableau 2), pour un mandat de six ans non renouvelable. Pour ne pas pénaliser les petits Etats actuels qui ont moins de Un Million d’Habitants, ils auront chacun un Représentant. Prenons l’exemple de la Nation N°1. Le nombre des Représentants élus sera ainsi distribué :

SENEGAL……………………9,3 Millions d’habitants…………….9 Représentants
MALI………………………….11 Millions d’habitants……………..11 Représentants
MAURITANIE………………..2,7 Millions d’habitants…………….3 Représentants
GAMBIE………………………1,3 Millions d’habitants…………….1 Représentant
CAP VERT……………………418.000 habitants …………………1 Représentant

TOTAL……………………….25 millions…………………………………….25 Représentants

(VOIR TABLEAU 3)

Le SENAT sera composé de membres élus au suffrage universel direct, au prorata de UN (1) SENATTEUR pour cinq (5) Millions d’habitants de chacune des 14 Nations, soit un total de 155 (CENT CINQUANTE CINQ) sénateurs, élus pour cinq (5ans), renouvelable une seule fois. Ici, le mandat sénatorial s’accomplira dans le cadre de la Nation et non dans celui des anciens Etats. Ainsi donc, la Nation N°1 aura cinq (5) sénateurs.
(VOIR TABLEAU 2)

Enfin, il y aura un (1) Gouverneur élu dans chaque Etat actuel, au suffrage universel, pour un mandat de six (6) ans non renouvelable.

(VOIR TABLEAU 1)

Au niveau Fédéral, les NUA (UNA) seront dotées d’un système Présidentiel incluant une Vice-Présidence. Pour être élu Président, le candidat, désigné par son Parti, devra avoir, non seulement, au moins 50 % du total des suffrages, au niveau fédéral, mais aussi 50 % au moins des suffrages dans neuf (9) des quatorze (14) Nations.
C’est pour éviter que des méga-nations comme la nation n°4 ou n°14 ne rendent perverses les élections présidentielles.

Le mandat du Président et de son Vice-Président sera de six (6) ans non renouvelable.

Pour éviter l’émergence de constellations anarchiques de partis politiques, la constitution fédérale des NUA (UNA) devra limiter le nombre de partis, au niveau fédéral, à trois (3) et au niveau de chacune des 14 Nations, à six (6).

Le candidat à la Présidence et son adjoint devront être désignés par leur parti, à la suite d’élections primaires dans toutes les 14 Nations.

Les langues officielles des NUA (UNA) seront l’ANGLAIS, le FRANÇAIS, l’ARABE et trois langues africaines.

QUE DEVIENDRONT NOS ETATS ACTUELS ?

Ils existeront, en tant qu’anciens Etats et éliront leurs assemblées locales, qui ne légiféreront que pour l’Etat. Mais les lois fédérales priment sur les lois étatiques, et la Cour Suprême Fédérale peut rendre nulle et non avenue toute loi étatique qu’elle jurera nuisible ou non utiles à la Nation Fédérale. Le Gouverneur, élu, pour 6 ans non renouvelable, doit rendre compte de sa gestion, chaque six mois, au Parlement Fédéral (chambre des Représentants).

NATIONS UNIES D’AFRIQUE (N.U.A)
UNITED NATIONS OF AFRICA (U.N.A)

(Dr. David Ihou)

Tableau 1 :

N° NATIONS CAPITALES
1 Sénégal + Mali + Mauritanie + Gambie + Cap Vert DAKAR
2 Guinée + Guinée-Bissau + Libéria + Cote d’Ivoire + Sierra Leone ABIDJAN
3 Burkina Faso + Niger + Ghana + Togo + Bénin ACCRA
4 Nigeria + Cameroun + Tchad ABUJA
5 Gabon+Congo+Centrafrique+Sao Tomé et Principe+ Guinée Equatoriale BRAZAVILLE
6 Rép. Démocratique du Congo + Rwanda + Burundi KINSHASA
7 Soudan + Ethiopie + Erythrée + Djibouti ADDIS ABEBA
8 Somalie + Kenya + Ouganda + Tanzanie NAIROBI
9 Angola + Namibie + Botswana LUANDA
10 Afrique du Sud + Lesotho + Zimbabwe + Swaziland PRETORIA
11 Zambie + Mozambique + Malawi MAPUTO
12 Madagascar + Comores + Maurice + Seychelles ANTANANARIVO
13 Maroc + Algérie + (Sahara Occidental) ALGER
14 Tunisie + Libye + Egypte CAIRE (LE)

NATIONS UNIES D’AFRIQUE (N.U.A)
UNITED NATIONS OF AFRICA (U.N.A)

(Dr. David Ihou)

Tableau 2 :

Nations Populations Nombre de Représentants Nombre de Sénateurs
1 24 484 000 25 5
2 30 720 000 31 6
3 52 143 000 52 10
4 131 096 000 131 26
5 8 197 000 11 2
6 64 135 000 64 13
7 94 326 000 95 19
8 93 157 000 93 18
9 15 771 000 18 3
10 54 517000 55 11
11 38 902 000 39 8
12 17 400 000 19 4
13 58 641 000 59 12
14 82 157 000 82 16

TOTAL
785 500 000 env.
774
155

NATIONS UNIES D’AFRIQUE (N.U.A)
UNITED NATIONS OF AFRICA (U.N.A)

(Dr. David Ihou)

Tableau 3 :

NATIONS NOMBRE DE REPRESENTANTS PAR PAYS ACTUELS TOTAL
1 9 + 11 + 3 + 11 + 1 25
2 7 + 1 + 3 + 15 + 5 31
3 12 + 10 + 19 + 5 + 6 52
4 108 + 15 + 8 131
5 2 + 3 + 4 + 1 + 1 11
6 50 + 7 + 7 64
7 29 + 61 + 4 + 1 95
8 10 + 30 + 21 + 32 93
9 13 + 2 + 3 18
10 40 + 2 + 12 + 1 55
11 9 + 19 + 11 39
12 16 + 1 + 1 + 1 19
13 28 + 30 + (1) 59
14 10 + 5 + 67 82

TOTAL
774
774