28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Togo brouille les émissions de RFI

Les Togolais ont été sevrés de l’écoute de RFI sur FM, ce mardi 17 septembre 2002 depuis 4 heures du matin. Seuls, les Togolais qui disposent de la radio « World Space » ont pu écouter sans anicroche les programmes de RFI. La raison est que la radio publique française diffusant, dans son journal destiné à l’Afrique, une interview de l’ancien Premier Ministre Agbéyomé Kodjo. Dans son passage à l’antenne, l’ancien PM en exil à Paris, a affirmé que l’opposition a raison de boycotter les législatives que tente d’organiser par la force le général Eyadema.

Selon lui, le scrutin prochain est une mascarade destinée à assurer à Eyadema une assemblée monocolore pour lui permettre de changer la constitution et de briguer un nouveau mandat après 35 ans de pouvoir.

Interrogé sur la disparition d’une centaine d’hommes au large des cotes togolaises avant, pendant et après la présidentielle controversée de juin 1998, le PM a reconnu qu’il y avait effectivement eu des cadavres mais pas des centaines comme indiqué dans le rapport d’Amnesty International.

L’attitude du gouvernement togolais face à la coupure des retransmissions des émissions de RFI fait suite à l’adoption récente d’un code de la presse destiné exclusivement aux organes privés. Elle montre que le gouvernement togolais n’entend pas relâcher la pression contre les organes indépendants et veut museler toute forme d’expression indépendante des ennuyeux médias d’Etat. Lors d’une récente rencontre avec la presse, les officiels ont menacé le correspondant de RFI, Guy Mario, de mettre fin carrément à la retransmission de RFI sur modulation de fréquence. L’officiel avait dit « quelle est cette expérimentation qui dure depuis 10 ans et qui ne finit jamais ». Pour mémoire, RFI a commencé à émettre en modulation de fréquence depuis 1992.

La rédaction

LTG1809021