28/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le tournicoti de Jean Dégli sur les réformes constitutionnelles au Togo

Lors de son passage ce mois de décembre 2014 sur la TVT, Me Jean Yaovi Dégli déclare que « ceux qui sont les gouvernants doivent faire le pas qu’il faut et l’opposition doit comprendre qu’un certain nombre de choses ne pourront pas être faites aujourd’hui pour que les réformes soient mises en œuvre avant les élections ». Selon lui, si les réformes avaient été mises en œuvre plus tôt, « le président Faure Gnassingbé serait aujourd’hui inscrit au rang des grands hommes de l’Afrique des pionniers et aurait été célébré au dernier sommet de la Francophonie, en particulier et parmi ses pairs en général comme un visionnaire, un donneur de bons exemples ».

On se souvient que dans [l’interview-> http://www.pa-lunion.com/Si-le-chef-de-l-Etat-voulait-dire.html
] accordée à PA-LUNION.COM en mars 2014, Jean Dégli était un peu plus clair: « Bon ! Il faut dire la vérité, aujourd’hui, on ne sent aucune volonté de la part de ceux qui sont au pouvoir de faire les modifications constitutionnelles indispensables hein ! L’APG a été quand même signé depuis août 2006. ….La constitution togolaise a été adoptée par plus de 97% de Togolais. Et Eyadema s’est permis avec une poignée d’individus à l’assemblée de modifier la constitution et d’enlever la limitation de mandat. …. Oui, je crois que par principe, il faut absolument que la limitation de mandat revienne chez nous. On ne peut pas avoir des présidences à vie, qui sont des choses du passé de l’Afrique. Aujourd’hui, il faut que dans les constitutions africaines les mandats soient limités. Le maximum que moi je pense, c’est dix ans. C’est-à-dire, cinq ans renouvelables une fois. Il y en a même qui pensent qu’il vaut mieux mettre un mandat qui soit de huit ou dix ans, et puis c’est fini. Pour éviter que les gens soient obligés de gaspiller les fonds de l’Etat, ou alors, qu’ils croient qu’ils doivent faire n’importe quoi pour se faire réélire. Dans tous les cas, je pense qu’il est indispensable que dans notre constitution, revienne le principe fondamental de limitation de mandat. …Et je fais parti de ceux qui ont rédigé cette constitution. Et aujourd’hui, je pense qu’en mettant la limitation de mandat, ce n’est pas contre Faure Gnassingbé ou pour lui qu’on le fait, c’est pour l’intérêt du Togo simplement. »

L’opposition togolaise appelle le 12 décembre 2014 à un rassemblement « massif » pour réclamer une réforme de la Constitution et dénoncer la manœuvre de Faure Gnassingbé pour briguer un troisième mandat en 2015.

La rédaction letogolais.com

—————————————————————————————-
A propos de Jean Dégli
Jean Yaovi Degli est un avocat togolais, ancien ministre délégué chargé des relations avec le parlement de transition – le Haut Conseil de la République (HCR) – en 1992 et porte-parole du gouvernement du Premier ministre Joseph Kokou Koffigoh . Il est l’auteur de 2 ouvrages : Togo: à quand l’alternance politique ? Éditions L’Harmattan, 2007 et Togo, la tragédie africaine, Éditions Nouvelles du Sud,‎ 1996.