28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

« les autorités judiciaires françaises ont débloqué…les comptes bancaires » de M. Agbéyomé KODJO

STASI&ASSOCIES -Avocats à la Cour

COMMUNIQUE

Monsieur Agbéyomé Messan KODJO, ancien Premier Ministre du TOGO actuellement en FRANCE, apporte la preuve de ce que sont sans fondement les campagnes de désinformation et les accusations dont il est victime et qui portent atteinte à son honneur tout autant qu’à celui de la nation togolaise.

Dans le cadre de la campagne d’accusations mensongères tendant à discréditer l’ancien premier ministre Agbéyomé Messan KODJO aux yeux de l’opinion nationale et internationale, les autorités de LOME ont adressé à la Justice Française une commission rogatoire internationale prétendant sans aucune justification que Monsieur Agbéyomé KODJO, alors qu’il assumait les fonctions de Directeur Général du PORT AUTONOME DE LOME, société propriété de l’Etat togolais, aurait prélevé d’importantes sommes d’argent à titre personnel en dehors de la comptabilité du Port, pour en créditer ses comptes bancaires en France, au CREDIT LYONNAIS et à la BNP ;

Après des vérifications complètes, il est désormais établi que ces accusations de détournements s’avèrent inexactes et mensongères comme ont pu le constater les autorités bancaires et judiciaires françaises.

En effet, d’une part le CREDIT LYONNAIS a pu attester que Monsieur KODJO ne détenait aucun compte personnel dans ses livres et en particulier dans ceux de son Agence Internationale. Il apparaît au surplus des investigations effectuées que le compte ouvert à l’ Agence du CREDIT LYONNAIS par le PORT AUTONOME DE LOME n’enregistre aucun dysfonctionnement d’aucune sorte qui aurait pu permettre en particulier les mouvements ainsi faussement dénoncés. De même, les obligations définies par la convention entre le PORT AUTONOME DE LOME, l’Agence Française de Développement et le CREDlT LYONNAIS, telle que signée le 20 janvier 1998, ont été strictement respectées. De son côté, l’agence PARIS CHAMPS ELYSEES BNP PARIBAS a attesté de façon formelle que le compte ouvert au nom de Monsieur KODJO n’a enregistré aucun virement sur ordre de PORT AUTONOME DE LOME émanant en particulier du CREDIT LYONNAIS.

C’est donc fort logiquement que, constatant qu’étaient dénuées de pertinence et de fondement les accusations portées contre l’ancien Premier Ministre du TOGO, les autorités judiciaires françaises ont débloqué sans aucune réserve les comptes bancaires, qui avaient fait l’objet de mesures conservatoires, ouverts par Monsieur Agbéyomé Messan KODJO à la BNP, en constatant la parfaite honnêteté de l’ancien premier ministre du TOGO ;

Dès lors, il apparaît clairement que la Commission Rogatoire Internationale visant Monsieur KODJO s’inscrit dans un contexte de tentative d’élimination politique pure et simple d’un opposant après que celui-ci ait lui-même dénoncé les conditions d’exercice du pouvoir en place.

Monsieur Agbéyomé Messan KODJO entend en conséquence dénoncer la campagne diffamatoire dont il fait l’objet et, dans son intention d’y voir mettre un terme définitif, annonce qu’il a demandé à ses Conseils de déposer en son nom devant les juridictions compétentes à LOME une plainte avec constitution de partie civile pour atteinte à son honneur et à sa considération, assuré que, ce faisant, tout autant que son honneur il défendra celui de son pays.

Fait à Paris, le 8 Octobre 2002
Bâtonnier Mario STASI

Me Mario Pierre STASI

Correspondant à LOME
Me Martial AKAKPO

Avocats de Monsieur Agbéyomé Messan KODJO