02/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Manifestation de la disapora togolaise le 18/03/05 à Bruxelles

GRANDE MARCHE DE PROTESTATION DE LA DIASPORA TOGOLAISE A BRUXELLES LE VENDREDI 18 MARS 2005 à 13H30

La DIASTODE-Belgique en collaboration avec la Plate forme « ENSEMBLE POUR LE TOGO » organise une grande marche de protestation à Bruxelles afin de demander à José Manuel BARROSO (Président de la Commission européenne) :

· de s’engager à ne pas reprendre la coopération économique avec le Togo si les autorités togolaises refusent de prendre les mesures adéquates pour permettre aux observateurs de l’Union européenne d’assister au prochain scrutin présidentiel.
En effet, dans sa Résolution du 24 février dernier sur le Togo, le Parlement européen a demandé à la Commission européenne « de ne relancer les négociations pour une reprise graduelle de la coopération qu’après la tenue d’élections présidentielles et législatives livres et transparentes ».

Venez nombreux pour demander à M. BARROSO et à M. Louis Michel d’exiger des autorités togolaises :
· la révision du calendrier électoral sur la base des délais administratifs prévus par notre Code électoral et en tenant compte des délais administratifs nécessaires au déploiement des missions d’assistance et d’observation électorales de l’UE et de l’ONU.

· la mise en œuvre des 9 engagements pris par le Gouvernements togolais devant la CEDEAO lors des rencontres du 28 février et 1er mars 2005 pour garantir la transparence et l’équité du scrutin présidentiel.

Programme de la manifestation

VENDREDI 18 MARS 2005

13H30 Rassemblement général au square du Bastion (Porte de Namur) à Bruxelles
14H00 : Départ du cortège pour se rendre au QG de l’UE et leur remettre nos revendications légitimes.

INDICATION : Métro Porte de Namur

Slogan : « Touche pas à mon Vote »

ENSEMBLE POUR LE TOGO

Bruxelles, le 13 mars 2005
Contact : Justin ALOFA
Tél : (32) 478 35 49 12
Courriel : justinalofa@yahoo.fr ou diastodebelgique@yahoo.fr

———————————————————————

DECLARATION DE LA DIASTODE-BELGIQUE

La DIASTODE-Belgique a procédé à une analyse de la situation politique du Togo suite à l’annonce de la mort du Général Eyadema le 05 Février 2005 et à la tentative de monarchisation du pays par Faure Gnassingbé en complicité avec une partie de l’armée et des institutions de la République.

La DIASTODE-Belgique salue la mobilisation spontanée de la communauté nationale et internationale contre le coup d’Etat, ce qui a conduit à la démission de Faure Gnassingbé. Elle félicite particulièrement les Togolais vivant à l’intérieur du pays, qui ont fait preuve de courage et de détermination en sortant massivement pour manifester en dépit de la présence de l’armée prétorienne des Gnassingbé. Cette armée – fidèle à ses habitudes – n’a pas hésité une fois de plus à réprimer sauvagement et brutalement des manifestants pacifiques, provoquant des pertes en vies humaines. A tous ceux qui ont perdu un des leurs au cours de ces répressions sanglantes et barbares, la DIASTODE-Belgique compatit à leurs douleurs et leur présente ses vives condoléances.

La DIASTODE-Belgique regrette que la communauté internationale n’ait pas accompagné jusqu’au bout le peuple togolais dans sa revendication d’un retour à l’ordre constitutionnel total, mais se réjouit tout de même de ses efforts pour obtenir la démission du putschiste Faure Gnassingbé et nous prenons acte de la médiation de la CEDEAO pour l’organisation d’élections présidentielles au Togo dans les prochaines semaines.

Etant donné que ces élections sont considérées par la CEDEAO comme une solution de sortie de crise au Togo, et afin qu’elles la soient vraiment, la DIASTODE-Belgique pense qu’elles se doivent d’être transparentes et équitables. A cet effet, leur organisation ne peut se faire sans un dialogue politique qui créé les conditions d’une totale transparence et une équité entre tous les partis politiques. Ces conditions sont entre autres :
– la recomposition de la Cour Constitutionnelle et de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication ;
– la nomination à la tête des institutions ci-dessus désignées et des instances chargées des élections, des personnalités de la société civile non partisanes ;
– la redéfinition de compétences de la CENI qui doit bénéficier des prérogatives élargies sur l’organisation des élections ;
– la révision des listes électorales ;
– l’ouverture des discussions sur la neutralité de l’armée et l’obtention de son casernement « effectif » sous le contrôle de la communauté internationale ;
– la présence de forces de la CEDEAO pour garantir la libre circulation des personnes avant, pendant et après les élections, protéger la population contre les violations massives des droits de l’Homme en cours au Togo et pour que la volonté populaire issue des urnes soit respectée.

Compte tenu de ce qui précède, sans un accord politique sur tous ces points à l’issue des négociations politiques entre le pouvoir de Lomé, les partis politiques, la société civile et la DIASPORA, ces élections constitueront pour la DIASTODE-Belgique une mascarade électorale de plus dont le seul but sera de donner un semblant de légitimité à la monarchie que veut nous imposer Faure Gnassingbé, un quarteron d’officiers de l’armée et le RPT (parti au pouvoir).

La Diastode-Belgique lance à cet effet un appel aux organisations sous régionales et internationales, notamment la CEDEAO, l’UA, l’UE, l’OIF, l’ONU à œuvrer afin qu’un dialogue politique puisse se tenir avant la tenue de ces élections. Il en va de la paix et de la stabilité au Togo et dans la sous région, étant donné que ces élections constituent à nos yeux, l’ultime alternative à la résolution pacifique de la crise politique togolaise.

La Diastode-Belgique se félicite de la volonté de l’opposition de s’unir autour d’une candidature unique lors des prochaines élections présidentielles, mais leur demande une vigilance accrue pour que le cadre électoral soit discuté et qu’un minimum de préalables assurant une transparence et une équité du scrutin soient acquis avant leur participation à cette élection.

Pour sa part, la Diastode-Belgique dans l’esprit de l’unité d’action lance avec d’autres organisations de la DIASPORA et au TOGO une plate forme dénommée « ENSEMBLE POUR LE TOGO » en vue de mobiliser les contributions humaine, matérielle et financière pour une alternance démocratique et la consolidation de la démocratie au TOGO. La mobilisation doit continuer jusqu’à l’instauration d’un régime démocratiquement élu au Togo.

Bruxelles, le 12 mars 2005
Pour la DIASTODE-Belgique
Justin Alofa, Coordinateur Général
Tél : (32) 478 35 49 12
Courriel : justinalofa@yahoo.fr ou diastodebelgique@yahoo.fr