07/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Manifestation des Togolais à Paris

Communiqué du MEDDA (Mouvement Européen de Défense de la Démocratie en Afrique)

5000 à 6000 manifestants ont bravé le froid ce dimanche 13 février à Paris en criant leur indignation sur le coup d’Etat au TOGO. Au son des slogans « TOGO LIBRE », « FAURE EYADEMA DEHORS » « ABLODE (Indépendance en togolais) », le cortège est parti de la place de la République vers 15h00 pour arriver à la place de la Bastille aux environs de 16h30. De nombreuses banderoles, pancartes, drapeaux togolais s’agitaient au-dessus des têtes cerclées d’un bandeau rouge. L’hymne national du Togo fut entonner à plusieurs reprises.

Jacques Chirac ne fut pas épargné par la colère des Togolais qui estiment sa pleine responsabilité par le soutient du clan Eyadema. Certains tracs se veulent explicites sur l’avenir sombre des ressortissants français au Togo qui risquent fort de subir le même sort qu’en Côte d’Ivoire. Il est à espérer que l’Elysée comprendra enfin que l’Afrique veut tourner la page du néo-colonialisme et entrer dans l’ère de la démocratie. Pour cela, l’aide apportée par les pouvoirs français aux dictateurs
commence à faire l’unanimité contre ce système de soumission et d’oppression. Et c’est toute l’Afrique de l’Ouest qui s’était donné rendez-vous aujourd’hui. En effet, j’ai rencontré des ivoiriens, des sénégalais, des guinéens venus marcher aux côtés de leurs frères togolais. De nombreux français ont aussi participés, des citoyens qui n’acceptent pas les dérives despotiques de leurs dirigeants en terre
africaine.

Gilchrist Olympio, le fils de Sylvanus Olympio, Président Togolais assassiné par Gnassingbé Eyadema en 1963, est venu soutenir ces compatriotes et leur a délivré un message d’espoir annonçant que cette forfaiture allait bientôt tomber dans les quelques heures ou jours prochains. En attendant, il faut rester mobilisé a-t-il dit à la foule massée devant l’Opéra Bastille.

Le collectif des femmes togolaises résidant en France appelle à un grand rassemblement devant l’Assemblée Nationale Française le mercredi 16 février à 17h30.

Le MEDDA encourage ses membres et sympathisants à se joindre aux manifestations contre la dictature au Togo et les invitent à dénoncer les soutiens Elyséens à l’ensemble des dictateurs de ce continent.

www.medda.fr.st