30/05/2024

Les actualités et informations générales sur le Togo

Même malade, Bob Akitani doit nommer son gouvernement

(TRIBUNE LIBRE)

La seule, efficace et unique arme de lutte dans l’urgence togolaise créée aujourd’hui est la nomination du gouvernement légitime de Bob Akitani. Il est maintenant impératif que Bob nomme son gouvernement. Quand on gagne une élection, on n’attend pas des ordres d’autres pays ou institutions pour exercer le mandat reçu du peuple. Depuis son lit d’hôpital, Bob doit annoncer son gouvernement pour insuffler une nouvelle dynamique au combat du peuple. Gilchrist doit se rendre à l’évidence que les manières civilisées à l’égard de Obasanjo, manière beaucoup plus dictée par notre faiblesse militaire sur le terrain et la couardise; ces manières civilisées prouvent n’être d’aucun bon résultat, Obasanjo a retardé stratégiquement la lutte du peuple par ces différents meetings inutiles d’Abuja, en cherchant à décrédibiliser Gilchrist au passage, pour finir par sortir du bosquet ce vendredi à Lomé avec son soutien explicite à Faure.

Personne ne devait écouter la condamnation par Obasanjo de la proclamation de Bob Akitani comme Président de la république. Trois fois que l’opposition se fait voler sa victoire, c’est trop et il faut rompre ce cycle qui fait de Gilchrist un éternel opposant sans stratégie de gestion de sa victoire. Écoutez un tant soit peu le peuple qui par trois fois, vous a confié le pouvoir et est prêt à vous soutenir dans l’exercice de ce pouvoir!!! Tant que nous montrerons aux foli bazi, pitang tchalla, memene seyi et consorts que nous avons peur, nous ne ferons que du sur place. Eux, ils n’hésitent pas quand ils conçoivent leur stratégie, ils y vont et l’exécutent même au prix de milliers de morts. L’opposition conçoit et se dégonfle dès qu’un canard aboie à côté. Bob Akitani tenait le bon bout avec sa proclamation d’être le Président légitime du Togo et nous devons rapidement reprendre la lutte à ce point de départ.

Bob a bel et bien gagné les élections du 24 avril 2005 et il faudra éviter la contre négation de: « nous n’avons pas perdu les élections », il faut être affirmatif, persuasif, positif et réclamer: “nous avons gagné les élections du 24 avril 2005 et voici le gouvernement togolais qui dirige la destinée du peuple togolais pour le mandat de 5 ans octroyé démocratiquement par le peuple à travers les urnes. ” Nous devons éviter tout sentiment de doute, de réserve ou d’incapacité. Les élections ont été gagnées par Bob Akitani et il faut prendre ses responsabilités au lieu d’attendre que l’extérieur vous y autorise. Aidez-vous vous-même et l’extérieur vous aidera. Bob n’a qu’à aidé le peuple en formant son gouvernement, et Konare avec l’UE nous aideront à gagner notre lutte.

Il est suicidaire dans le contexte actuel, d’attendre que Konaré ou l’UE vienne demander à faure d’écourter son mandat pour réorganiser une autre élection. Cela relèverait d’un rêve béat et du pur amateurisme politique. Pis, les législatives se feront dans les mêmes conditions que nous connaissons, et l’opposition perdra la voix à réclamer des élections justes et démocratiques.

Nous revoilà plus en arrière qu’avec eyadema père, à tout renégocier avec eyadema fils, faure. Gilchrist!!! Nomme ton gouvernement et apprécie la nouvelle forme de combat qui s’en suivra. Petite projection de ce qui se passera des l’annonce de ce gouvernement:
– Confusion au niveau diplomatique sur la légitimité des 2 gouvernements du Togo.
– Confusion qui sera entretenue par les vrais amis du peuple togolais (Allemagne, l’UE, Konaré, le peuple togolais lui-même, la diaspora, etc.)
– Tollé général du syndicat des chefs d’état africains: Bongo, Kaddafi, Obasanjo,Tandja, Kuefor, etc.
– Silence hypocrite de la France qui souterrainement, travaille activement pour mater cette initiative.
– Répression sans précédent au Togo contre les membres de ce gouvernement, sauf que notre Président Akitani est intouchable en France.
– Tollé général des organisations de droits de l’homme sur les violations multiples et systématiques des droits humains par les tidjani et consorts.
– Gnininvi et Agboyibor ont plus de mal à embrasser le GUN de faure ou sont déjà dans le gouvernement de Bob Akitani et harcelés par faure.
– Aucun programme gouvernemental ne peut être conduit par faure dans la véritable crise que vit le pays.
– Dégradation prononcée de la crise et des conditions de droits de l’homme avec leur lot important de réfugiés.
– Intervention forcée et révisée des institutions internationales avec une meilleur approche, plus juste et respectueuse du peuple togolais.
– Apaisement de la crise par une véritable négociation aux conditions acceptables par l’opposition.
– Nouvelles élections transparentes, démocratiques et justes selon les aspirations du peuple martyr du Togo.

Ceci est un scénario plus que plausible et mérite de l’UFC et de Gilchrist, une bonne lecture.

Paris, France, 4 juin 2005
Gilbert D’Asilveira