09/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Message à mes frères Togolais: luttons sans défaillance

Face au triste sort qu’est le nôtre aujourd’hui, l’heure est venue de nous ressaisir. Il est vrai que chaque peuple a les gouvernants qu’il s’est donnés, mais lorsque ce n’est pas le cas, on dit avec justesse qu’il le mérite parce qu’il n’a pas su dire « non » à son malheur. Parmi toutes les formes de démocratie, il en est une que l’on appelle directe et dont les Libanais, les Kirghizes après les Ukrainiens font une et incomparable démonstration. Cette démocratie est inattaquable lorsqu’elle s’incarne dans un mouvement unitaire, pacifique et massif. Comme les Libanais, nous voulons recouvrer notre Liberté, notre Fierté et notre Dignité. Nous le proclamons. Nous devons le prouver et l’établir. Si nous nous accordons pour dire que seule la lutte que mène le peuple togolais pourra lui faire recouvrer son honneur longtemps bafoué, il nous revient aussi de poser la question de savoir ce qu’il faut entreprendre pour faire aboutir la lutte.

CONTRE QUI DEVRONS-NOUS EN REALITE NOUS BATTRE ?

Là se trouve le véritable obstacle facilement surmontable par une rapide prise de conscience. Nous ne devons pas nous tromper : le dictateur EYADEMA qui nous a opprimés pendant 40 ans et dont nous avons cherché à nous débarrasser en vain, est mort de sa belle mort. Sa mort devrait nous rendre plus forts dans la lutte à mener pour nous libérer de son système et de ses héritiers qui veulent maintenir leurs privilèges. Malgré la détermination de 90% de la population togolaise, la partie n’est pas gagnée à l’avance. Face à ce qu’Eyadéma, ce tyran sanguinaire lui a fait endurer : souffrance, pauvreté, famine, assassinats, le peuple togolais doit aujourd’hui se réveiller. Dans toute l’histoire de l’humanité, de toutes les races humaines, il n’y a pas eu un seul peuple qui ait réussi à faire quelque chose de bien sans leadership conséquent. Sans trop chercher dans l’antiquité, nous avons les cas de l’Afrique du Sud avec Mandela, de l’Inde avec Gandhi, de la Pologne avec Lech Walesa. La France serait restée aujourd’hui colonie allemande si le général De Gaulle n’avait pas surgi de la masse pour appeler les Français à la résistance.

NOUS AVONS TROUVE NOTRE LEADER : BOB AKITANI

Le Togo a besoin d’un leader qui se soucie de l’avenir de la nation et qui veuille se sacrifier pour elle. Le Togo a trouvé le Leader pour façonner sa nouvelle destinée : c’est BOB AKITANI. Soutenons-le sans défaillance et aidons-le à imposer notre victoire après les élections. Il n’y a pas de doute de notre victoire. Elle est certaine car nous sommes numériquement et majoritairement contre la dictature des Gnassingbé et leurs complices. L’Afrique entière qui veut rayonner nous observe et attend de nous que nous imposions notre victoire. Les amis de l’Afrique soutiennent notre action. Nous avons l’occasion d’écrire une nouvelle page de l’Afrique. Ne la ratons pas. Nous utiliserons la force de la fourmi pour vaincre l’éléphant.

La lutte que nous mènerons avec BOB AKITANI pour libérer le peuple togolais ne se limitera pas seulement à un regain de dignité. Nous irons plus loin en aidant le peuple à se défaire de la peur dont il est aujourd’hui prisonnier. Frère Togolais, par toutes les souffrances et les humiliations que tu as subies, par les dures luttes du passé, tu sais après tout qu’un homme ne meurt qu’une fois et que ce n’est ni la peur, ni la soumission qui arrangent les choses mais plutôt le courage qui remet les choses à leur place. Il n’y a pas de fatalité dans ce domaine. La tradition africaine t’interdit d’avoir la mémoire trop courte pour nos aïeux, et par voie de conséquence t’interdit de rester inconscient en ce qui concerne ta destinée. Ne pas savoir où l’on va et ne pas savoir d’où l’on vient n’est pas Africain.

C’EST ENSEMBLE QUE NOUS VAINCRONS OU NOUS MOURRONS

Je te lance un appel. Considère-le comme un cri de détresse d’un frère de sang: Rejoins-nous pour gagner avec BOB AKITANI l’élection du 24 avril 2005. Ne tergiverse pas. N’hésite pas. Tous unis dans un mouvement de libération, viens lutter avec nous contre ceux qui ont confisqué depuis 40 ans notre liberté. A toi de savoir dire « NON ». A toi de dire « ASSEZ » au mensonge, au pillage, aux assassinats et à l’asservissement du peuple. Nous voulons que le Togo de nos fils et de nos filles soit plus beau, plus grand et plus uni. De l’Océan aux frontières du Nord, de la région maritime à la région septentrionale, nous voulons un Togo uni, libre et fier.

Par Alexis AVODAGBE