25/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Présidentielle: Gilchrist Olympio apporte officiellement son soutien à Fabre

LOME (TOGO), 21 FEV/2010 (Savoir News) – Le leader de l’Union des Forces de Changement (UFC, le principal parti d’opposition) Gilchrist Olympio a officiellement apporté dimanche, son soutien au candidat de ce parti Jean Pierre Fabre pour la présidentielle de 4 mars, selon une déclaration rendue publique et dont l’Agence Savoir a obtenu copie.

« Je lance un appel à l’ensemble des membres de l’UFC où qu’ils se trouvent et à toutes les forces démocratiques de notre pays pour un soutien unanime à notre candidat Jean-Pierre Fabre », a affirmé M.Olympio.

Selon lui, « la victoire de l’UFC signifie la victoire de toutes les forces démocratiques du Togo ».

« Notre grand parti l’UFC, conçu et élevé dans des conditions parfois difficiles, est devenu pour tout notre peuple une impérieuse nécessité », a souligné le leader de l’UFC.

M.Olympio s’est dit « très touché par la très grande peine » que les militants de son parti ont « ressentie » à la suite de son accident.

« Et j’ai suivi l’évolution de la situation politique et l’attente angoissée des populations », a-t-il poursuivi.

« Il nous fallait également écouter attentivement toutes les opinions diverses et opposées, afin de permettre une prise en compte de celles-ci dans mon appel. Aujourd’hui, c’est chose faite, nous sommes désormais certain qu’avec le candidat Jean-Pierre Fabre tous nos objectifs seront atteints », a-t-il précisé.

L’UFC traverse depuis quelques semaines, une crise interne liée à la candidature de M.Fabre.

Candidat naturel de l’UFC, M.Olympio n’a pu repr��senter son parti pour des raisons de santé.

La candidature de recours de M.Fabre n’est pas du goût de certains membres de ce parti. M.Olympio a également de son côté, observé un grand mutisme. Aujourd’hui, c’est chose faite.

« Nous reconnaissons que l’UFC reste la force principale pour réaliser ensemble avec succès l’objectif que nous nous sommes assignés », a souligné M.Olympio.

La campagne pour le scrutin présidentiel a démarré depuis le 16 février et doit s’achever le 2 mars à minuit.

Au total sept candidats dont l’actuel président Faure Gnassingbé, sont en lice pour ce scrutin.