28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Tchad: les rebelles maîtres de N’Djamena

Au Tchad, après une journée d’affrontements qui s’est soldée par le contrôle d’une grande partie de la capitale par les forces rebelles, une accalmie apparente a règné dans la nuit de samedi à dimanche à N’Djamena.
L’un des chefs rebelles, le général Mahamat Nouri, a donné son accord de principe pour un cessez-le-feu, après s’être entretenu avec le colonel Moammar Kadhafi.

Ce cessez-le-feu, selon l’alliance des mouvements rebelles, est conditionné à un avis favorable des deux autres chefs rebelles.

Les communications téléphoniques avec le Tchad sont sévèrement perturbées par les évènements et aucun responsable du gouvernement de Deby n’était disponible hier pour donner leur version des faits.

Ce silence des autorités semble confirmer les déclarations des rebelles.

Sur le plan diplomatique, le coup de force des rebelles est condamné un peu partout.

A Addis Abeba, le sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine a condamné cette tentative de prise du pouvoir par la force.

En France le président Nicolas Sarkozy qui a tenu une réunion spéciale sur la crise tchadienne vendredi soir à l’Elysée, a également condamné l’action des rebelles.

Mais la France est pourtant loin d’apporter son soutien au régime du président Deby, malgré un accord de defense entre Paris et N’Djamena.

Les Etats-Unis ont à leur tour condamné, dans un communiqué du Départemant d’Etat, les tentatives des rebelles tchadiens de s’emparer du pouvoir au Tchad en prenant d’assaut la capitale et ont appelé au calme.

Ce matin des tirs d’armes lourdes ont retenti dans le centre ville de N’Djamena.