08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Brigitte Adjamagbo chantre de l’union de l’opposition togolaise

LTG-24/02/2014–« A ceux qui se réjouissent des difficultés de l’opposition, qui en font leur chou gras, qui pensent que l’opposition est divisée au Togo, à certains journaux proches du pouvoir, je voudrais leur dire qu’ils se trompent, ils se trompent largement. Si les gens pensent que l’opposition va rester divisée jusqu’en 2015, ils se trompent. Nous ferons tout ce qu’il faut pour redonner espoir à ce peuple qui a tellement soif », a déclaré Brigitte Adjamagbo-Johnson, Secrétaire générale de la CDPA, dimanche sur radio Nana Fm.

On se souvient qu’elle avait quitté la table de négociation de la rencontre de Paris le 7 février 2010 sur le processus de désignation du candidat unique de l’opposition. Refusant d’adouber Jean-Pierre Fabre ou quiconque d’autre, elle avait maintenu sa candidature aux présidentielles de 2010, au nom de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA). Brigitte Adjamagbo-Johnson avait obtenu 13 452 voix (soit 0,66 %), selon la Cour Constitutionnelle.

Le Dimanche 7 février 2010, sur invitation de François Boko, ex-ministre togolais de l’intérieur, exilé en France, les candidats de l’opposition aux présidentielles 2010 se sont réunis à Paris pour s’entendre sur une candidature commune. Etaient présents à cette rencontre , Brigitte Adjamagbo-Johnson de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), Agbéyomé Kodjo de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS), Yawovi Agboyibo du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Jean-Pierre Fabre de l’Union des Forces de Changement (UFC) et Kofi Yamgnane de Sursaut Togo. Seuls Jean-Pierre Fabre et Kofi Yamgnane ont accepté de faire front commun en créant le FRAC.