05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Communiqué final de la conférence-débat du FRAC du 22 mai à Paris

Comité de soutien « Jean-Pierre Fabre – Front républicain pour l’alternance et le changement » (FRAC)

Conférence – débat: « Togo: tout est-il à refaire? »
Paris, Concorde Lafayette – samedi, 22 mai 2010

COMMUNIQUE FINAL

A l’initiative du « Comité de soutien Jean-Pierre Fabre – FRAC » de la Diaspora togolaise, une Conférence – débat s’est tenue le samedi 22 mai 2010, à Paris, à l’hôtel Concorde Lafayette, sous la présidence de Monsieur Eric Amouzougah, Président du Comité de soutien, en présence de : Monsieur Kofi Yamgnane, Porte-parole du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC), Maître Isabelle Améganvi, Vice-président de l’Union des Forces de Changement (UFC), Maître François Boko, Responsable du FRAC en Europe, Monsieur Eric Dupuy, Responsable de la Communication à l’UFC.

S’inscrivant dans le cadre de la lutte du peuple togolais à la suite de l’élection présidentielle du 4 mars 2010, la Conférence a réuni plus de 400 participants résolus à apporter leur soutien au vaste mouvement de protestation qui se déroule au Togo sous l’égide du FRAC.

De nombreux orateurs ont pris la parole pour donner un avis motivé sur la situation qui se développe au Togo depuis l’annonce des résultats frauduleux de l’élection présidentielle, ainsi que sur le rôle de la diaspora dans cette étape décisive de la lutte.

La Conférence a entendu, avec une immense joie et avec une très grande ferveur, le Président Jean-Pierre Fabre, qui a demandé à la diaspora de rester toujours mobilisée pour poursuivre la lutte en vue de la restitution de la victoire. « Nous sommes déterminés » a répété le Président Jean-Pierre Fabre.

Ainsi, après avoir salué et remercié les honorables invités et les participants à la conférence, le Président du comité de soutien, Monsieur Eric Amouzougah a rappelé l’investissement sans précédent de la diaspora togolaise à travers des actions multiformes d’appui en direction des forces démocratiques. Très apprécié par les responsables du FRAC, le soutien doit pouvoir se poursuivre pour permettre au FRAC de continuer son travail de mobilisation et de revendication.

A propos du monitoring du processus électoral et des enseignements à tirer, Monsieur Camille Lawson, président de Synergie – Togo, une association de la société civile, a rappelé qu’en 2009, Synergie–Togo a organisé trois grandes conférences sur la trilogie : « Mieux voter, Bien compter et Vrai restituer », afin de sensibiliser les acteurs de la vie politique togolaise aux conditions à réunir pour parvenir à des élections véritablement démocratiques, justes et transparentes. Malgré l’engagement formel pris par les principaux responsables politiques, Synergie–Togo a relevé, avec des preuves incontestables, que les élections se sont déroulées dans un cadre vicié tout au long du processus. Dès lors, les forces démocratiques doivent poursuivre la lutte en apportant leur appui au FRAC.

Après avoir présenté les différentes péripéties qui ont jalonné l’histoire récente du FRAC, Monsieur Kofi Yamgnane, Porte-parole du FRAC, a énoncé la stratégie actuelle en trois axes – la contestation légale, l’offensive diplomatique et le soutien populaire -, l’objectif étant la récupération de la victoire de Jean-Pierre Fabre. Le FRAC compte beaucoup sur la mobilisation continue de la diaspora togolaise à travers l’appui moral et financier, ainsi que la médiatisation et la vulgarisation des actions du FRAC.

Concernant la « main tendue » du pouvoir pour la constitution d’un gouvernement de « large ouverture et de compétence » qui n’est pas une nouveauté au Togo et dont les multiples expériences ont conduit aux crises douloureuses que traverse le pays, Maître Isabelle Améganvi, Vice-président de l’UFC, a donné la ligne de conduite adoptée par le FRAC. La position du FRAC est une fin de non recevoir.

Pour sa part, Maître François Boko, Responsable du FRAC International, a salué la mobilisation et la détermination du peuple togolais dans la permanence de ses votes en faveur de l’alternance et du changement. Pour lui, il n’y a pas d’autres alternatives que d’étendre et d’amplifier sur le terrain la contestation afin de récupérer la victoire de Jean-Pierre Fabre. L’émergence du FRAC sur la scène politique togolaise constitue la nouveauté majeure et incontournable pour l’avenir du Togo. Avec le FRAC, la recomposition du paysage politique a commencé.

Monsieur Eric Dupuy, Responsable de la communication à l’UFC a appelé à une mobilisation encore plus importante à travers un soutien financier accru de la Diaspora afin que la lutte engagée par le FRAC connaisse une issue heureuse. Il insiste également sur le concours de la diaspora en vue de l’acquisition de matériels informatiques et de sono, ainsi que la mise sur pied d’une presse et d’une radio du FRAC. Enfin, le FRAC a besoin de la diaspora pour relayer, au niveau international, les actions au plan diplomatique et de la communication.

La conférence a entendu plusieurs autres messages délivrés par des partis et associations allant tous dans le sens d’un appui accru et permanent de la Diaspora au FRAC. La Conférence adhéré unanimement à la position du Frac concernant la non-participation au gouvernement dit de « large ouverture et de compétence ».

Comite de soutien de Jean-Pierre Fabre – FRAC
5 bis rue Carducci Paris 75019 Paris
www.fabre-togo.com – frac-diaspora@fabre-togo.com