05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo-élections : le parlement adopte le code électoral

LTG–19/01/05–L’assemblée nationale togolaise, exclusivement composée des membres du Rassemblement du peuple togolais (l’ex-parti unique RPT) a adopté le 19 janvier 2005, à l’unanimité, le code électoral devant servir à l’organisation des futures consultations électorales dans le pays. Ce code adopté mercredi par les parlementaires reconduit en majeure partie les dispositions contenues dans l’ancien texte décrié par les principales parties politiques de l’opposition.

Les dispositions telles que la mainmise du ministère de l’intérieur sur le scrutin, les clauses concernant la résidence des candidats aux élections, la liste électorale, la composition de la CENI considérées comme «les outils du mécanismes de fraudes» par l’opposition n’ont fait l’objet d’aucune modification de fond. Selon le communiqué du gouvernement, « la CENI sera composée de 13 membres, cinq de la majorité présidentielle, cinq de l’opposition, d’un magistrat de la Cour d’Appel de Lomé proposé par le Conseil supérieur de la magistrature et de deux représentants de la société civile. Son président est élu par ses pairs ».

L’adoption de ce code n’a pas tenu compte des propositions faites par l’UFC, la CAR et la CDPA, trois principales formations de l’opposition togolaise. En réaction à ce vote, ils nous renvoient à leur déclaration du 18 janvier 2005: « Les trois partis tiennent à souligner que le cadre électoral consensuel prescrit par l’engagement n° 1-3 et repris dans l’annexe de la décision adressée par le Conseil de l’UE ne saurait être acquis sans que les participants au dialogue national aient préalablement examiné dans les formes convenues, l’ensemble de leurs 11 propositions ». En effet, tout porte à croire que la crise politique togolaise risque de connaître un nouveau débraillement suite à ce que d’aucun considère déjà comme un véritable passage en force.

La rédaction letogolais.com