01/07/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Faure décrète la domestication du chef de fil de l’opposition

Le conseil des ministres s’est tenu, lundi 25 janvier 2016, à Kara, sous la conduite de Faure Gnassingbé. Au cours de ses travaux, le conseil a adopté (03) trois décrets.

« Le troisième décret pris par le conseil est relatif aux modalités d’application de la loi N°2013-015 du 13 juin 2013 portant statut de l’opposition.

Le présent décret détermine les avantages et privilèges du chef de file de l’opposition pour la durée de la législature. Il a rang de président d’institution conformément aux règles de protocole d’Etat et dispose des avantages pécuniaires et matériels.

Au titre de ses obligations, le chef de file de l’opposition doit veiller, entre autres, à préserver l’intérêt supérieur de la nation dans le cadre de ses activités et de celle de l’opposition en général, à se conformer au devoir citoyen et républicain et participer aux manifestations publiques officielles auxquelles il est invité. »

Dans on intervention du mercredi 27 janvier 2016 sur Radio France Internationale (Rfi), le chef de file de l’opposition, Jean Pierre Fabre prend acte de cette normalisation en des termes sans équivoque :

« C’est quelque chose qui aurait du être fait depuis plus de 2 ans. Le pouvoir a fini par comprendre que c’était une nécessité et il faut que tout le monde se soumette à la loi. Quant à nous, ce n’est pas un évènement spécial. Ce n’est pas notre objectif mais l’étape vers l’objectif que nous poursuivons … Tout le monde a des obligations et je suis surpris qu’on dise que Fabre doit faire ceci ou cela. Ce n’est pas le problème. Le problème c’est de se demander si le statut du chef de file de l’opposition va être bien utilisé par celui qui le détient pour atteindre l’objectif de l’alternance politique au Togo ? C’est à cela que je vais m’atteler … Si je constate que le pouvoir n’exécute pas les engagements qu’il prend de faire en sorte que les élections soient libres, transparentes, équitables et démocratiques, d’opérer les réformes telles que prescrites par l’accord politique globale (Apg), pourquoi je ferai comme si le pouvoir a un comportement républicain »