06/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: la police empêche Jean-Pierre Fabre d’accéder à une manifestation

AP | 09.03.2010 | Le chef de l’opposition togolaise s’est vu interdire mardi l’accès à une manifestation qu’il souhaitait conduire, pour la quatrième journée consécutive de tensions. L’opposition conteste les résultats de l’élection présidentielle de jeudi dernier.

Plus de 1.000 personnes attendaient Jean-Pierre Fabre sur un boulevard de Lomé où devait se tenir la manifestation.

« On m’a empêché d’atteindre » le rassemblement, a affirmé le candidat de l’opposition, joint par téléphone dans sa voiture quelques minutes après avoir reçu du gaz lacrymogène. « Ils ont tiré des gaz lacrymogènes contre ma voiture ».

La manifestation de mardi a été interdite par le gouvernement mais Jean-Pierre Fabre a l’intention de défiler quotidiennement pour protester contre un scrutin qu’il juge truqué.

Les manifestants s’étaient rassemblés sur un côté du boulevard, faisant face aux policiers anti-émeute. Ils ont insulté les forces de l’ordre alors que ces dernières les repoussaient, protégés derrière des boucliers. Les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes lorsque la foule s’est mise à leur lancer des pierres.

« Le Togo n’est pas un royaume », a lancé un mécanicien de 27 ans, Late Lawson, qui avait participé au rassemblement. « Ce pays ne leur appartient pas. Et nous ne sommes pas les locataires de cette nation, nous en sommes aussi les propriétaires. Nous allons la reprendre ».

L’opposition tente de manifester quotidiennement depuis samedi, mais elle a été repoussée à chaque fois par les policiers anti-émeute, notamment dimanche lorsqu’une grenade lacrymogène avait explosé aux pieds de Jean-Pierre Fabre. AP