29/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : le gouvernement empêche le congrès de l’Ufc, Fabre résiste !!

AfriSCOOP-10/08/2010- Lomé) — Conformément à l’appel à l’organisation d’un Congrès extraordinaire de l’Ufc ce 10 août, les militants et sympathisants de ce parti ont convergé en masse tôt ce matin vers la chapelle de l’Eglise presbytérienne de Nyékonakpoè, à Lomé. Ils n’y ont pu avoir l’accès, car la veille, le gouvernement togolais a dénué toute légalité à l’organisation de cette grand-messe de l’Ufc par son Bureau national.

Répondant à l’appel à eux lancé pour une mobilisation massive, les partisans de Jean-Pierre Fabre ont afflué en masse vers le lieu désigné pour abriter leur Congrès extraordinaire. Dans le décor des branches de palmier à huile avec lesquelles des irréductibles de l’Ufc ont décoré les principales voies menant à la chapelle de l’Eglise presbytérienne de Nyékonakpoè, il y avait cependant un fort déploiement de gendarmes togolais bien équipés. Aucune issue menant à l’Eglise précitée n’a été épargnée par le positionnement des forces de l’ordre.

Entre des récriminations lancées à l’encontre de ces forces de sécurité, les partisans de l’Ufc présents dans les ruelles menant au lieu de leur Congrès crient leur exaspération : « C’est de l’injustice notoire ; nous n’allons pas toujours nous laisser faire dans ce pays. Dans la vie, on ne meurt qu’une seule fois » ! Une façon pour ces « chemises jaunes » du Togo de dire qu’elles sont prêtes à en découdre avec les gendarmes. Des tirs de gaz lacrymogène ont dispersé de temps en temps les attroupements visibles à l’entrée de plusieurs ruelles du quartier Nyékonakpoè, durant une bonne partie de la matinée de ce mardi.

Dans un communiqué lu sur les antennes de la télévision nationale (Tvt) hier, les ministères de l’Administration territoriale et de la Sécurité dirigés respectivement par Pascal Bodjona et le colonel Atcha Tchitchikpina avaient déjà “préfiguré” la montée de la tension entre les irréductibles de l’Ufc et les agents des forces de l’ordre ce 10 août. Dans ce communiqué collégial, les ministres sus-cités ont fait savoir que seuls les actes officiels signés par le président national de l’Ufc ont une valeur aux yeux des autorités togolaises, et en vertu des statuts de cette formation politique déposés auprès du ministère de l’Administration territoriale. Autrement dit, MM. Bodjona et Titikpina ne reconnaissent pas l’appel à l’organisation d’un Congrès extraordinaire lancé par le Bureau national de l’Ufc, mais plutôt celui du président national, Gilchrist Olympio. Ce Congrès convoqué par M. Olympio doit se tenir le 12 août prochain. Dans le même communiqué cité dans les lignes antérieures, les autorités togolaises ont appelé les deux camps de l’Ufc (pro Olympio et pro Fabre) à trouver un terrain d’entente dans le cadre de l’organisation de leur grande toilette interne.

« Nous allons bel et bien tenir notre Congrès en ce 10 août »

« Nous avons du mal à comprendre qu’un parti légalement constitué soit empêché de tenir son Congrès », s’est emporté, Eric Dupuy, le chargé de communication de l’Ufc au micro d’« Afriscoop ». Le communiqué rendu public par « le gouvernement n’a pas de sens parce que l’Ufc a été légalement constitué comme toutes les formations politiques du Togo, au même titre que le Rpt ! Ce qui est plus scandaleux, ce que Gilchrist Olympio pour qui des dizaines de Togolais se sont sacrifiés, soutient cette démarche et cautionne le déploiement de forces de l’ordre pour empêcher la tenue du Congrès de son parti !! G. Olympio vient par cet acte de signer sa mort politique. Les populations togolaises ne sont pas bêtes, et lui seront reconnaissantes pour ce geste », a davantage expliqué M. Dupuy.

Que projette alors les pros-Fabre après les derniers développements de l’actualité de l’Ufc ? « Nous allons bel et bien tenir notre Congrès en ce 10 août, mais je ne saurais vous donner des précisions au sujet du lieu où cela va se faire », a précisé le chargé de communication de l’Ufc à « Afriscoop ». La crise interne à l’Ufc n’est donc pas près de sortir de l’auberge…