08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Lettre à un(e) compatriote dévoué(e) de la diaspora togolaise

Paris, le 20 octobre 2011

Cher(e) compatriote, cher(e) ami(e), cher(e) frère, cher(e) sœur

C’est avec un réel plaisir que je me permets de t’écrire ces quelques lignes qui je l’espère retiendront toute ton attention. Je dois d’abord m’excuser de te tutoyer et te prie de considérer cette formule comme un élément du lien de proximité que je compte établir avec toi au nom de l’ANC en Ile-de-France que je préside.

Depuis ici et malgré la distance, nous avons tous gardé un lien fort avec la patrie par le biais de nos familles, amis restés au pays ou encore de nos projets. Comme tu le sais peut-être, la situation socio-politique au Togo n’est pas du tout enviable. Une dictature féroce et rampante a pris le relai d’une dictature surannée qui a stérilisé l’épanouissement de beaucoup de togolais. Dans notre petit rectangle national, nos proches sont confrontées à des difficultés quotidiennes qui impactent malheureusement le cours de nos vies ici.

Dévoué(e) que tu es, tu as certainement déjà contribué de forte belle manière à changer le cours des choses sans succès. La moisson n’était que déception et échec. Les raisons sont multiples et il n’est pas question pour moi de les égrener ici car je risque de m’éloigner du principal but pour lequel je t’écris.

Cher(e) compatriote, que vaut une vie sans échec et sans déception ? Les grandes avancées technologiques, industrielles, sociales ou politiques d’aujourd’hui sont les échecs et déception d’hier. L’essentiel est de savoir rebondir.

Si je t’écris aujourd’hui, c’est pour t’inviter à garder espoir et à nous rejoindre à l’ANC en France. Car qui mieux que toi connait ton degré de souffrance et celui de tes proches au Togo où la situation socio-politique est plus que chaotique ? Qui mieux que toi connait les réponses à opposer à ces souffrances ? A l’ANC en France, nous créons et offrons un espace de tolérance, d’acceptation mutuelle, de partage d’idées et de compétences pour la conquête de nos droits élémentaires disparus ou inexistants et de la dignité humaine.

L’invitation que je t’adresse, si tu l’acceptes, nous permettra ensemble de réfléchir, de définir et fertiliser nos idées, surtout de construire un édifice d’espérance et de respect de notre chère patrie et de ses enfants.

Je te propose donc de nous rencontrer pour échanger sur les voies et moyens de cette espérance à la assemblée générale mensuelle qui se tiendra le 06 novembre 2011 à 14h 00 à la paroisse Saint Jean-Porte Latine, 1 square de l’atlantique, 92160 à Antony puis tout le long de l’année à des dates à venir. A cette occasion je serai ravi de faire ta connaissance.

Beaucoup d’entre vous m’ont déjà interpellé sur l’importance et la nécessité de ce rassemblement. Ils sont allés plus loin en me demandant de mettre à leur disposition la fiche d’adhésion à l’ANC. Je suis très heureux de te faire parvenir en pièce jointe cette fiche et te prie de la compléter puis de l’envoyer avec le règlement à l’adresse suivante :

ANC France
21 place de la République
75003 Paris
Courriel : anc.idf@gmail.com

Dans l’attente d’un retour à réception de ce courrier, je te remercie de l’attention que tu lui as portée et te prie de recevoir mes salutations distinguées.

Seul c’est peut-être possible, mais ensemble c’est certain.
Ensemble, faisons entrer avec l’ANC le Togo dans le monde moderne.

Le Président de l’ANC-IdF
Cyril KUDJAWU
06 67 41 98 50