05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Message de Jean-Pierre Fabre à l’occasion du 52ème anniversaire de la victoire du 27 Avril

Mes chers compatriotes,

Il y a exactement 52 ans, le 27 Avril 1958, le peuple togolais, massivement mobilisé, s’est clairement prononcé pour l’indépendance de notre pays, au terme d’un scrutin libre, transparent et crédible, placé sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Cette victoire, aboutissement d’une longue lutte politique commencée au lendemain de la 2ème guerre mondiale et fruit d’un effort collectif et soutenu, a nécessité la contribution et les sacrifices des filles et des fils de ce pays, ainsi que de toutes les forces politiques attachées à la liberté et au bien-être du peuple togolais. Elle ouvrait pour notre jeune Nation, tous les espoirs d’un lendemain de prospérité par le travail, la justice et le progrès social.

Nous nous inclinons devant la mémoire des artisans, de tous les compagnons et de tous les martyrs de cette lutte héroïque et patriotique. Nous saluons le courage, la probité, la rigueur, l’abnégation et la foi des pères de l’indépendance de notre pays. Ils se sont résolument mis à l’œuvre pour combler tous les espoirs et toutes les attentes des générations présentes et futures lorsque des mains assassines mirent brusquement un terme à leur noble entreprise, brisant ainsi le destin de tout un peuple. C’était le 13 Janvier 1963.

Depuis lors, commence pour le Togo et le peuple togolais, une véritable descente aux enfers. Pendant des décennies un système clanique et mafieux s’est emparé du pouvoir et s’y maintient par la force des armes, prenant en otage le peuple togolais et lui déniant le droit de choisir librement ses dirigeants.

Aujourd’hui, le Togo est un pays méconnaissable. Un pays où la misère et la faim le disputent à l’oppression et aux violations massives des droits de l’homme. Un pays où les fraudes systématiques aux élections, accompagnées de répressions sanglantes de toute contestation par des milices du RPT déguisées en forces de police et de gendarmerie, enlèvent tout leur sens aux scrutins. Un pays où des prisonniers politiques croupissent toujours dans les prisons. Un pays où les institutions républicaines dévoyées, n’existent plus que de nom. Un pays où le pillage des ressources, la corruption, la gabegie et les détournements de deniers publics gangrènent l’administration publique de la base au sommet. Un pays meurtri, ruiné et détruit.

Opprimé, torturé, martyrisé et fusillé des décennies durant, le peuple togolais aujourd’hui mobilisé comme naguère les combattants de la liberté, se lève dans un sursaut patriotique pour dire définitivement non au régime d’imposture qui l’opprime.

Notre Hymne National dont une plume d’inspiration divine a écrit les paroles et la musique et que des esprits sacrilèges ont tenté en vain de gommer de l’histoire de notre patrie, nous enseigne le secret de la victoire !

Regardez ces combattants de la liberté. Ils ont lutté sans défaillir. Ils sont morts dans la dignité. Comme eux, nous vaincrons ou nous mourons pour que demain, brille à nouveau l’Or de l’humanité !

Travailleurs togolais, rappelez-vous que la victoire du 27 Avril 1958 a été fêtée le 1er Mai de la même année.

En vous exprimant mes sentiments de solidarité à l’occasion du 1er Mai, fête du travail, je vous invite à la réflexion et à la mobilisation de tous les instants aux côtés de l’Union des Forces de Changement (UFC) et du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC), pour revendiquer et obtenir l’alternance et le changement qui doivent ouvrir les meilleures opportunités de travail, de développement, de progrès social, de prospérité et de bien-être à notre pays.

Notre aspiration profonde et légitime est de voir le Togo s’engager enfin sur le chemin d’une véritable démocratie, d’un Etat de droit et d’un développement solidaire.

Mobilisons-nous donc pour faire revivre ensemble, les rêves des pères de l’indépendance de notre pays et rebâtissons la cité !

Dieu bénisse le peuple togolais !
Dieu bénisse le Togo !

Fait à Lomé, le 27 Avril 2010
Jean-Pierre Fabre