29/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Résultats partiels des présidentielles FABRE 52,20%% et GNASSINGBE 43,90%

‘Résultats’de’l’élection’présidentielle’sur’la’base’des’PV’des’CELI’

Déclaration liminaire

Le mardi 28 avril 2015, le président de la CENI, entouré des représentants d’UNIR, du CAR, de l’UFC et du PDR, a proclamé des résultats provisoires non délibérés et non validés en séance plénière.

Cetteproclamationestuneviolationflagranteducodeélectoral,del’accorddu24 avril2015,delaprocédureinterneadoptéeparlaCENIetdesdirectivesdonnées parleschefsd’EtatdelaCEDEAOenvisiteàLomé,lemardi28avril2015.

En effet, le codeélectoraldisposeensonarticle103quelaCommissionElectorale Nationale Indépendante (CENI) est chargée de la centralisation et du recensement général des votes au niveau national.

Ce processus était en cours, avec l’assistance du comité d’accompagnement issu de l’accord du 24 avril 2015 et placé sous la coordination du général Siaka Toumani SANGARE de la mission de l’OIF, lorsque le président de la CENI a décidé unilatéralement de publier des résultats non validés.

Le 29 avril 2015, nous avons adressé une lettre au président de la CENI lui demandant de convoquer une assemblée plénière dans le but de reprendre les travauxquiavaitétésuspendusaprèsletraitementde14CELIsur42.

A ce jour nous n’avons reçu aucune réponse du Président de la CENI, et l’accès auxlocauxetauxbureauxestarbitrairementinterditàcertainsd’entrenousdont les escortes ont été relevées par la gendarmerie nationale, violant ainsi l’article17ducodeélectoral.

Face à cette situation, nous sommes dans l’obligation de situer le peuple togolais et la communauté internationale en rendant publics les chiffres que nous avons en notre possession.

Cesrésultatsconcernent26CELIquineprésententpasd’irrégularitésmajeures.
En effet, lorsdesesséancesdu26au28avril2015, la CENI a décidé de confier au comité d’accompagnement les procès verbaux litigieux des CELI suivantes, en raison des graves irrégularités décelées et qui nécessitent des investigations et des vérifications :

1. BASSAR 2. BINAH 3. BLITTA

4. CINKASSE
5. KPENDJAL
6. TONE
7. TANDJOARE
8. KERAN
9. DANKPEN
10. OTI

Par ailleurs, nous avons recensé un certain nombre de procès verbaux litigieux qui n’avaient pas encore été étudiés par la CENI et qui doivent être également confiés au comité d’accompagnement, pour les mêmes raisons. Il s’agit des CELI suivantes:

1. SOTOUBOUA 2. TCHAMBA
3. YOTO
4. WAWA
5. AMOU
6. KOZAH
D’une façon générale, l’onrelèvedansces16CELIdesmilliersdecasdevotesans cartes d’électeurs, de vote par usage abusif de procurations et de dérogations et de très nombreux cas:
• de convoyages d’étrangers,
• d’achats de votes,
• d’expulsions des délégués du candidat et des membres de l’opposition des
bureaux de vote,
• de bastonnades de militants de CAP 2015 voulant s’opposer aux irrégularités et aux fraudes,
• d’enlèvements et de bourrages d’urnes,
• de substitutions d’urnes et de procès verbaux,
• d’intimidations, de harcèlements, etc

Ces irrégularités et fraudes font l’objet d’un document séparé que nous tenons à votre disposition.

Toutes ces graves irrégularités auraient dû, conformément au code électoral et à l’accorddu24avril2015, faire l’objet de la part de la CENI, d’investigations et de vérifications sur la base des procès verbaux des bureaux de vote et, le cas échéant, par le recomptage des bulletins de vote dans les urnes. Le refus obstiné du président de la CENI et de nos collègues d’UNIR, du CAR, de l’UFC et du PDR constituent donc une entrave à la vérité des urnes.

Les résultats issus des procès verbaux des 26 CELI qui ne posent pas de problèmes majeurs se présentent ci après. Ces résultats proviennent de de 5421 bureaux de votre sur! 8!994, ce! qui! représente 2 235 387 sur 3 509 258 inscrits, soit 63,70%.

FABRE : 52,20%%
TCHASSONA: 1,23%%
TAAMA: 1,22%%
GOGUE: 1,45%%
GNASSINGBE: 43,90%   

Nous remercions le peuple togolais d’avoir fait son devoir citoyen en se rendant aux urnes, et la communauté internationale pour son accompagnement soutenu.

Fait à Lomé le 1er mai 2015

 AMUZUN Assiongbon Ekpé, Vice Président de la CENI   

SIBABI Boutchou, Président de la Sous Commission
Opérations Electorales, Formation et Informatique de la CENI

ATANTSI A. Edem, Président de la Sous Commission 
Communication et Relations Publiques de la CENI
 
TCHALA Biaou Raphaël, Rapporteur de la Sous Commission Matériel et Logistique de la CENI

TEKO Folly Jean Jacques, Rapporteur de la Sous Commission Finances, Affaires administratives et juridiques de la CENI