08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Séances de prières du FRAC, le pasteur Lawson menacé

Lomé-16/06/2010- Dans sa campagne de revendication de la victoire du candidat Jean-Pierre Fabre, le FRAC réunit, tous les mercredis, ses militants et supporters au Temple Méthodiste Salem de Hanoukopé à Lomé. Ces séances de prières animées par le pasteur Félicien Lawson depuis quelques semaines, commencent à agacer le pouvoir RPT et leur allié AGO (les Amis de Gilchrist Olympio). Ce Pasteur avant-gardiste dans la lutte pour la démocratie au Togo est le sujet de graves menaces et d’intimidations.

Le Pasteur Félicien Lawson confirme subir des pressions du pouvoir et des menaces par personne interposée. Harcelé par des coups de fils anonymes très menaçants, il affirme ne pas être intimidé et fait savoir : « Je n’ai jamais eu peur ». Il lui est reproché de faire la politique dans ses prêches, de prendre partie pour la population et de dénoncer les turpitudes du régime RPT. Le Pasteur Lawson réaffirme, il est loin d’être un politique mais ne cessera de dire la vérité. « Je suis après tout un togolais et j’ai le droit de relever ce qui ne va pas », a-t-il ajouté en paraphrasant Léopold Sedar Senghor : « si tu ne fais pas la politique, la politique va te faire ».

Une fois encore, les sympathisants du FRAC se sont mobilisés massivement pour le culte, mercredi 16 juin 2010. Ensemble, ils ont prié et manifesté leur soutien à Jean-Pierre Fabre, à tous les autres responsables du FRAC, de ceux du GRAD et à Agbéyomé Kodjo dont la justice veut dissoudre la formation politique OBUTS. Le pasteur Félicien Lawson a rassuré les participants que « le sang versé par les martyrs ne sera pas vain ». Lors du culte de prières et d’actions de grâce, Jean-Pierre Fabre a allumé lui-même le cierge de chacun des fidèles pour maintenir et transmettre la vitalité du combat mené.

Jean-Pierre Fabre et les responsables du FRAC invitent tous les togolais et la diaspora togolaise à soutenir le dévouement du Pasteur Lawson. Le congrès extraordinaire de l’UFC est prévu au mois de juillet pour confirmer et statuer sur la ligne politique du parti. En mémoire de toutes les victimes et pour l’avenir de leurs enfants, il est du devoir des démocrates togolais de combattre la coalition Faure-Gilchrist et de s’engager fortement pour que survive l’espoir d’un Togo nouveau.