06/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Sit-in de « colère et d’indignation » à l’ambassade du Togo à Paris.

Par Franck EKON

Paris, le 27 avril 2005-LTG- Plusieurs centaines de togolais ont manifesté leur « colère » mardi soir, devant les bureaux de l’Ambassade du Togo à Paris, après la proclamation des résultats des élections présidentielles dans leur pays.

Les manifestants se sont spontanément retrouvés devant les locaux de la représentation diplomatique togolaise en début de soirée pour protester contre l’annonce quelques heures plus tôt, de la victoire aux présidentielles, de Faure Gnassingbé, le fils du dictateur Eyadéma, décédé le 5 février dernier.

« Barrons la route aux voleurs et aux imposteurs », « Non à la fraude et au tripatouillage électoral », « Faure, tu règneras sur nos cadavres ! », pouvait-on lire sur des pancartes de fortune fabriqués sur-place par les manifestants rejoints sur les lieux par des représentants de diverses organisations françaises de défense des droits de l’homme.

« L’attitude criminelle » du gouvernement français et son soutien au fils du président défunt était également en ligne de mire des manifestants qui ont appelé à une mobilisation générale contre cette « complicité honteuse qui prolonge les malheurs du Togo ».

Un imposant contingent de CRS s’est interposé in- extremis pour empêcher la foule de pénétrer dans les bureaux de l’Ambassade où se trouvaient encore des membres du corps diplomatique togolais. Les manifestants ont néanmoins refusé d’évacuer les lieux, engageant avec les forces de sécurité un bras de fer qui a duré plusieurs heures. Au son de l’hymne national togolais et d’un répertoire de slogans favorables à l’opposition, un sit-in a été improvisé devant les locaux de l’Ambassade. « Ils ont déjà commencé par tuer nos mères, nos sœurs et nos frères à Lomé, mais nous ne faibliront pas face à cette ignominie », précise Azéa, un membre d’une association de la diaspora togolaise en France, en référence à la violente répression militaire qui s’est abattue sur la population civile de la capitale togolaise après l’annonce des résultats.

« Nous avons voté symboliquement ici-même dimanche dernier et nous savons que nos compatriotes au pays ont majoritairement opté pour le changement ! Ces résultats sont proprement scandaleux », s’indigne de son côté Christian en promettant de répondre présent à toutes les manifestations quotidiennes annoncées pour les prochains jours par la diaspora togolaise en France.

Le 24 avril dernier, au moment-même où se déroulait le scrutin présidentiel au Togo, environ 1500 ressortissants Togolais s’étaient rassemblés devant l’Ambassade de leur pays à Paris pour « accomplir leur devoir civique symbolique ». Bob AKITANI, le candidat de la coalition de l’opposition était arrivé largement en tête de ce « scrutin » avec 95% des voix.

La rédaction letogolais.com