01/07/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Arrestation de Marc PALANGA à Sokodé

Le samedi 200février 2003, le responsable de la fédération UFC de la Kozah ( région natale de Gnassingbé Eyadéma ) vient d’être à nouveau interpellé par les hommes de main de Ernest Gnassingbé Eyadéma ( fils du dictateur Gnassingbé Eyadéma : commandant du camp militaire et de torture de Kara ).

Marc Palanga venait d’être libéré ( le 17 février dernier ) après avoir été arrêté ( le 9 février 2003 ) et détenu à la gendarmerie de Kara. De nuit, lui et ses compagnons étaient extraits de prison et conduits au camp Landja de Kara où ils subissaient des supplices dirigés et pratiqués par Ernest Gnassingbé Eyadéma. Cette nouvelle arrestation de Marc Palanga s’ajoute à une longue suite d’harcèlements, de vindictes de la part de la famille Gnassingbé Eyadéma ( lire plus bas la lettre ouverte adressée par le bureau national de l’UFC à Gnassingbé Eyadéma en juillet 2001 ). Son seul crime en effet, est d’être Kabyè, de militer à l’UFC, donc de s’opposer à la tyrannie de la famille Gnassingbé.

POUR DEMANDER LA LIBERATION DE MARC PALANGA, CONTACTER OU PROTESTER NOMBREUX EN ECRIVANT A CES ADRESSES EMAILS
Nous vous prions de contacter de toute urgence la présidence de la république togolaise, la FIDH, Amnesty international et les médias :
Radio France international –Service Afrique : 0156402770 fax : 0156404860
Africa N°1- Abdoulaye N’diaye Tél : 0145748383
Gouvernement togolais : presidence@republicoftogo.com
Ambassade de France au Togo : ambafrance-lome@tg.refer.org
Fédération internationale des ligues des droits de l’homme : fidh@fidh.org
Délégation de l’Union européenne au Togo: eu@deltgo.cec.eu.int
Commission des droits de l’homme : 1503@ohchr.org