28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Atsutsè Kokouvi Agbobli inhumé samedi dans son village natal au Togo

APA-14/09/08 – Le journaliste togolais Atsutsè Kokouvi Agbobli, également politologue, historien et ancien ministre, retrouvé mort au mois d’août dernier sur la plage de Lomé, a été inhumé samedi après midi dans son village natal à Adéta, situé à 120 km au nord ouest de Lomé, a appris APA de bonne source.

Après une messe d’enterrement dite dans la matinée à Lomé, Atsutsè Kokouvi Agbobli, 67 ans a été conduit dans sa dernière demeure en présence des membres du gouvernement togolais, des responsables politiques, des journalistes, des parents et amis.

Le journaliste politologue, historien et ancien ministre togolais Atsutsè Kokouvi Agbobli, a été retrouvé mort vendredi 15 août dernier sur la plage de Lomé.

Selon le Procureur de la république, Robert Bawoubadi Bakaï, citant le rapport d’expertise produit par Pr Gado Napo-Koura, de la Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie de l’Université de Lomé, Atsutsè Kokouvi Agbobli serait décédé des suites d’une intoxication médicamenteuse.

Suite à une requête de la famille du défunt et de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), le Bureau du Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme a mis à la disposition du Togo un médecin légiste pour une contre-autopsie du corps.

C’est ainsi que le Docteur Nizam Peerwani, médecin légiste international est arrivé à Lomé dimanche dernier. Il a entamé ses recherches après avoir effectué des prélèvements et son rapport est attendu dans les prochains jours.

Ancien journaliste à l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique et directeur de publication du journal Afric’Hebdo, Agbobli a créé en avril 2007 un parti politique dénommé «Mouvement pour le développement national » (MODENA).

NT/mn/APA
14-09-2008