02/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Communiqué PSR : « Nous disons tout simplement que ça ne fait pas sérieux »

Depuis quelques temps des rumeurs courent nous concernant, nous voudrions apporter des éclaircissements nécessaires :

1-En effet, des gens disent que le candidat du PSR participerait à un gouvernement formé par nos amis du PFC tandis que d’autres soutiennent que l’offre nous en a été faite dans ce sens et que nous l’avons refusée.
En réalité ce n’est pas tout à fait exact. D’abord, à notre connaissance, le PFC qui a annoncé sa victoire, n’a pas encore formé de gouvernement, comment pourrions-nous en faire partie ?
Toutefois nous reconnaissons que nos amis nous ont fait une offre allant dans ce sens au cours d’une rencontre dont nous ignorions l’ordre du jour. Nous leur avons demandé de nous accorder un temps de réflexion. Nous en étions là lorsqu’ils nous ont téléphoné pour nous dire de ne plus considérer l’offre qui nous avait été faite au motif qu’ils ont décidé plutôt de recourir à une plus large concertation avec les autres partenaires de l’opposition. Cette vision a toujours été la nôtre et nous n’avons pas manqué de le leur signifier bien avant même cette rencontre et même au cours des discussions qui s’y sont déroulées. Depuis lors, nous attendons.

2- D’autres encore nous reprochent de ne pas reconnaître la victoire du Candidat du PFC. C’est exact. La raison est toute simple. Nous ne disposons d’aucune donnée fiable, du fait même des fraudes massives dont nous avons fait état à maintes reprises, pour confirmer ou contester la victoire annoncée par les responsables du PFC. C’est une question d’honnêteté morale et de principe légal.
Ces valeurs qui nous sont très chères ne s’appliquent pas en cette occurrence uniquement au PFC vis-à-vis duquel nous nourrissons par ailleurs un réel respect, mais à tout autre candidat, y compris nous-mêmes. Nous n’affirmons que ce dont nous sommes sûrs en toute bonne conscience.

3- D’autres rumeurs soutiennent que nous serions opposés à la participation du leader de la CDPA à toute collaboration avec le PFC. Ça aussi n’est pas exact.

Le PFC nous a proposé une déclaration commune devant porter la signature de MM. Bob Akitani, Dahuku Péré et Léopold Gnininvi. Nous avons clairement objecté que M. Gnininvi n’étant plus candidat, nous ne voyons pas ce qui justifie sa signature apposée à une déclaration relative à l’élection de laquelle il s’est retiré. A cette question aucune réponse satisfaisante ne nous a été donnée. Nous disons tout simplement que ça ne fait pas sérieux.

Fait à Lomé, 09 juin 2003

Me Jean Tchassa ABI
(Secrétaire National)