28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Fraudes au Togo: Yamgnane invite la France et l’Europe à intervenir

kofi et maire actuel de saint-coulitz, gilles salaün

A l’occasion d’un passage éclair, ce matin à Saint-Coulitz, l’ancien maire de la commune candidat à l’élection présidentielle du Togo Kofi Yamgnane en a profité pour dénoncer les systèmes de « détournements et de fraudes » en vigueur dans le pays ouest-africain.

« Je suis venu demander à la France et à l’Union Européenne, qui se sont engagées à financer la campagne, de mettre un terme aux différentes dérives auxquelles le Togo est en proie. Les détournements, la corruption, les fraudes, ça suffit », a déclaré celui dont la carrière politique a démarré à Saint-Coulitz, en 1983.

Face à un parterre de journalistes et de sympathisants, Kofi Yamgnane a également appelé le président du RPT (Rassemblement du Peuple Togolais)- parti au pouvoir- à « prendre trois engagements » :
. que le courant et le téléphone ne soient plus coupés les soirs d’élection,
. que les urnes soient transparentes et fermées à clé,
. qu’elles ne soient plus transportées d’un point à un autre avant leur dépouillement.

« Cela peut vous paraître évident à vous tous », a-t-il lâché à la cinquantaine de personnes réunies face à lui, « mais cela ne l’est visiblement pas là-bas… ». En outre, l’ancien secrétaire d’état a pointé du doigt « l’achat des consciences pour 2.000 francs (3 euros) », « les bureaux de vote fantôme », « les falsifications de listes électorales », ou encore « les entraves physiques à la circulation » Les élections présidentielles du Togo, scrutin à un tour, se tiendront le 28 février 2010. Suite à celles de 2005, 500 personnes avaient trouvé la mort au cours d’affrontements (1.100 selon l’opposition togolaise.