06/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Un ancien secrétaire d’Etat français à la tête du Togo ?

France Info – 01/11/2009 – C’est en tout cas la volonté de Kofi Yamgnane, qui a entamé sa campagne pour les présidentielles togolaises de 2010… en France. L’homme politique s’était rendu à Nogent-sur-Oise (Picardie) vendredi avant de participer à un meeting à Lille (Nord) hier.

« Je suis candidat à la présidentielle car j’estime que le temps du changement avec le passé est arrivé », avait annoncé en septembre Kofi Yamgnane. A 63 ans et après plusieurs décennies passées en France, le Franco-togolais se lance à la conquête de son pays natal. “C’est le sort réservé aux Togolais qui m’a motivé. J’ai fait le tour du Togo. Aucun village n’a l’électricité, l’eau potable n’existe pas etc.”, avait-il alors expliqué. “Cela doit changer et je vais me battre pour que ces élections soient transparentes”, avait-il ajouté.

Kofi Yamgnane pourra s’appuyer sur son expérience politique en France. En 1989, il est élu à Saint-Coulitz (Finistère) et devient le premier maire noir immigré de première génération en Métropole. Il est ensuite nommé Secrétaire d’Etat socialiste pour l’Intégration en 1991 et 1992, avant d’exercer un mandat de député du Finistère entre 1997 et 2002.

Pour l’élection présidentielle du Togo, prévue entre le 18 février et le 5 mars 2010, il retrouvera sur son chemin l’homme d’affaires Nicolas Lawson, candidat malheureux en 2003 et 2005. De leur côté, l’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio et le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Yawovi Agboyibo, les deux principaux partis d’opposition, sont toujours en négociation pour désigner un candidat unique.

Président du Togo depuis 2005, Faure Gnassingbé sera vraisemblablement une nouvelle fois le candidat du Rassemblement du peuple togolais (RPT). Un parti créé par son père, le général Gnassingbé Eyadema, à la tête du pays entre 1967 et 2005.

Jean-Louis Dell’oro